Congestion Musculaire : l’Oxyde Nitrique Est-il Aussi Important ?

Tous sportifs ont déjà eu cette sensation, presque orgasmique, qu’est la congestion musculaire, lors d’une séance d’entraînement. Elle est notamment atteinte lors d’efforts musculaires intenses et répétées. En d’autres termes, il s’agit d’une réaction de votre organisme face à la contraction musculaire soutenue, les vaisseaux sanguins se dilatent et les muscles prennent du volume.

Dans le milieu de la musculation, la congestion, bien que de courte durée, est souvent associée à la croissance musculaire. Alors pour faire durer l’effet de volume musculaire, nombreux pratiquants sportifs ont recours à l’oxyde nitrique. Ce vasodilatateur a effectivement un rôle dans la congestion musculaire mais est-il aussi efficace tel que nous le croyons.

En réalité, le processus de la congestion musculaire est bien plus compliqué qu’il en a l’air. Bien évidemment, les boosters de NO (oxyde nitrique) ou d’autres formules d’acides aminés participent au développement musculaire. Cependant, il y a aussi l’énergie indispensable fournie par l’ATP et l’appel à glucose qui sont aussi des éléments essentiels de la congestion musculaire. Démystifions ensemble ce phénomène qui a été utilisé depuis des années comme argument marketing par l’industrie du complément alimentaire.

Les mécanismes qui interviennent dans la congestion musculaire

Généralement, le phénomène de congestion musculaire apparaît lors d’une musculation ou d’une séance d’entraînement. Est-ce que l’oxyde nitrique y est pour quelque chose ? En partie oui. Mais ce serait abusé de lui attribuer tout le mérite. Voici une petite explication du mécanisme.

En vérité, tout part de l’ATP, cette source d’énergie stockée dans vos fibres musculaires. Lors d’un processus de contraction musculaire, l’Adénosine Triphosphate libère de l’énergie et devient de l’Adénosine Diphosphate. Ce composant incomplet, en manque de phosphate, appelle donc à la production de nouveau stock d’ATP. Les muscles devront puiser les éléments qui lui manquent pour resynthétiser de l’ATP dans le liquide interstitiel, ce liquide où baignent les cellules.

Parallèlement, en réponse à la contraction musculaire, vos vaisseaux sanguins se dilatent et le sang afflue dans les muscles pour apporter les nutriments nécessaires et de l’oxygène.  Cela provoque également un débordement du liquide extracellulaire. Il y a donc une différence de pression entre les vaisseaux sanguins et vos muscles. Ce qui produit concrètement la congestion musculaire. Extérieurement, cela s’apparente à un gain de volume momentané des muscles.

Plus les contractions sont répétées, plus les muscles sont sous tensions et créent de l’afflux sanguin. Pratiquement, ce sont alors les séries longues avec des charges légères qui permettent d’atteindre la congestion musculaire.

La congestion musculaire est donc un processus complexe qui nécessite l’intervention de plusieurs éléments. Tout d’abord, il y a l’appel de glucose provoqué par la transformation en énergie d’une partie de l’ATP. Ensuite, il y a le différentiel de pression sanguine au niveau des vaisseaux sanguins et des muscles. Et la place de l’oxyde nitrique dans tout ça ? Eh bien, il agit en marge, mais son rôle de vasodilatateur est tout à fait crucial. En effet, plus les vaisseaux sanguins se dilatent, plus la pression est grande et par la même occasion la congestion musculaire arrive rapidement.

 

RECOIS GRATUITEMENT TON GUIDE COMPLET DE LA MUSCULATION

 

Il contient toutes les informations pour atteindre ton objectif (anatomie, exercices, méthodes d’intensifications d’entraînements, métabolisme,..) de prise de masse et sèche !

Zoom sur l’oxyde nitrique

L’oxyde nitrique est un gaz produit principalement par l’endothélium, la couche interne des vaisseaux sanguins. Il est fabriqué à partir de l’arginine, un acide aminé semi-essentiel présent dans certains aliments comme les légumineuses, les céréales, la viande rouge, la volaille, le poisson et les produits laitiers.

Les bienfaits de l’oxyde nitrique sur la santé sont nombreux mais ce qui nous intéresse surtout c’est son effet sur les muscles. Les études sur le monoxyde d’azote ont montré que cette molécule améliore la vélocité et la croissance musculaire grâce à un meilleur afflux sanguin et oxygénation cellulaire.

Le taux de N.O dans votre corps, et plus particulièrement dans vos muscles, augmente d’une manière naturelle lorsque vous faites de la musculation. Par contre, vous pouvez encore booster artificiellement la production de monoxyde d’azote pour avoir de la congestion musculaire. C’est pour cela que les précurseurs de NO, les acides aminés transformables en oxyde nitrique, sont les volumisateurs les plus connus. Mais, ce serait trop simplifier les choses de se dire qu’il suffit d’ingurgiter une tonne de ces compléments alimentaires donneurs de NO pour avoir du volume musculaire.

X Pump - ALL IN ONE Pro Series
Eric Favre Nutrition Expert
49.90 €
Après des années de recherche et de développement, la marque ERIC FAVRE® vous propose une formule exceptionnelle pour son premier produit ALL-IN-ONE dédié au développement musculaire. Une sélection d’actifs minutieusement choisie et dosée...
Voir le produit

Les boosters de NO sont-ils efficaces ?

L’arginine et la citrulline sont les donneurs de NO les plus courants. Permettent-ils alors à eux seuls d’avoir de l’hypertrophie musculaire ? N’oubliez pas que la conversion de ces éléments en NO nécessite l’intervention d’enzymes appelés Nitrique Oxyde Synthase. De plus, ce sont des réactions biochimiques faisant appel à plusieurs facteurs qui permettent de transformer ces acides aminés en oxyde nitrique.

Il faudrait aussi prendre en compte les différences physiologiques qui fait que le même complément alimentaire peut avoir des résultats variés sur chaque individu. En effet, selon le phénomène de l’homéostasie, il existe des valeurs physiologiques stables pour chaque personne et l’organisme tente de retrouver cet équilibre à chaque fois qu’il y ait un élément perturbateur tel que le complément alimentaire. Ainsi, chez certains, les boosters de NO peuvent produire vraiment la congestion musculaire attendue tandis que chez d’autres l’effet peut être limité.