Les Intérêts De La Congestion Pour Gagner En Muscle

Dans le cadre d’un entrainement de qualité, la prise de muscle est souvent l’un des objectifs de certains athlètes. Parmi les diverses stratégies pour y arriver, il y a la fameuse congestion. Il s’agit d’un mécanisme permettant au corps humain d’assurer une meilleure croissance musculaire. Néanmoins, elle repose sur de nombreux paramètres et se révèle légèrement complexe. De plus, il n’est pas évident d’obtenir une congestion d’un muscle sans fournir un effort considérable. Cette méthode implique effectivement une certaine technicité.

Tout savoir sur la congestion

Il est important de préciser qu’un muscle congestionné se définit comme étant un muscle gonflé par l’effort. Pour obtenir un tel résultat, celui-ci a été fortement sollicité et exposé à d’importantes tensions. En effet, le phénomène de congestion s’obtient par une contraction des muscles sur une certaine durée. La tension exercée va agir au cœur du muscle notamment en sollicitant les vaisseaux sanguins. Du sang va ensuite s’y échapper pour se loger parmi les cellules musculaires.

 

Ce phénomène est généralement à l’origine de l’aspect volumineux des muscles de certains athlètes.  Et il sera préservé tant que celui-ci continuera à maintenir ces efforts physiques jusqu’à ce que le sang soit totalement évacué.

 

Le mécanisme de fonctionnement de la congestion est donc très simple. C’est le moyen par lequel un muscle reçoit les nutriments nécessaires pour se développer. Une phase qui est importante dans la reconstruction musculaire durant les entraînements. En effet, le muscle récupère davantage et gagne en masse, d’où sa croissance.

 

X Pump - ALL IN ONE Pro Series
LA formule "ALL IN ONE" spéciale développement musculaire !
49.90 €
Voir le produit
X Pump - ALL IN ONE Pro Series
LA formule "ALL IN ONE" spéciale développement musculaire !
49.90 €
Voir le produit

Le processus pour congestionner un muscle

Assurer une bonne croissance musculaire n’est pas une chose facile. La congestion ainsi que d’autres facteurs permettent effectivement une prise de masse plus importante qui se conserve dans la durée. Mais il faut savoir s’y prendre correctement. Les personnes qui envisagent d’en gagner à travers le mécanisme de congestion doivent connaître les bases.

Pour réussir une bonne congestion des muscles, l’intensité de la contraction est le facteur clé. En effet, plus la pression exercée sur les muscles est importante plus la personne obtiendra des résultats. D’une manière générale, une bonne congestion s’opère si un muscle est sollicité à forte pression durant une série d’exercices. Pour ce faire, il est recommandé de recourir à des charges lourdes qu’un athlète peut soulever et descendre en 5 à 10 répétitions. Au lieu de choisir des charges légères utilisées pour 15 voire 30 répétitions. Le but est donc d’augmenter les charges et ne faire que des séries restreintes. De cette manière, il est plus facile de gagner du volume car les zones ciblées sont davantage travaillées.

 

RECOIS GRATUITEMENT TON GUIDE COMPLET DE LA MUSCULATION


Il contient toutes les informations pour atteindre ton objectif (anatomie, exercices, méthodes d’intensifications d’entraînements, métabolisme,..) de prise de masse et sèche !

Les paramètres à connaître pour une bonne congestion musculaire

Le corps de chaque personne peut réagir différemment en fonction du type d’entrainement qui subit. Il faut alors savoir que la congestion ne permet pas uniquement de prendre du volume. Dans certains cas, elle aide surtout à gagner en force. Il existe alors des paramètres à prendre en considération pour s’assurer de procéder correctement à une bonne congestion :

  • La qualité de l’entraînement

Quels que soient les objectifs d’une congestion, la qualité d’un entraînement reste le premier facteur pour qu’elle ait lieu. En effet, il se peut que le phénomène de congestion ne se produise pas malgré les efforts fournis. Si l’athlète ne perçoit aucun changement au bout de plusieurs séances, il faut revoir la qualité de l’entraînement. Il peut s’agir entre autres de la manière dont la personne réalise ses exercices : avec des gestes imprécis et incorrects. Le problème de la qualité peut aussi se présenter dans l’insuffisance du nombre de répétition ou encore du type d’exercice qui ne convient pas à sa morphologie.

  • Une mauvaise habitude alimentaire

L’alimentation est l’un des piliers d’un bon entraînement et d’une musculation de qualité. Dans le mécanisme de congestion musculaire elle prend une place importante. Sans les nutriments adaptés, les muscles ne pourront pas se développer correctement. Les glucides sont par exemple indispensables pour la santé musculaire. De ce fait, il faut adopter une bonne hygiène alimentaire pour que le corps, notamment la musculature reçoive tous les nutriments nécessaires à sa prise de masse.

  • Le niveau d’entraînement

Le point que de nombreuses personnes oublient dans le phénomène de congestion c’est son statut d’athlète. En effet, pour les débutants ce mécanisme risque de ne pas s’opérer dans l’immédiat. Cette méthode de prise de volume est davantage recommandée pour les athlètes dont le volume musculaire est déjà important et qui veulent le décupler. Il faut alors retenir que plus un muscle est imposant plus le phénomène de congestion est forte. De ce fait, les personnes dont le niveau d’entraînement est encore faible voire débutant devront être patientes avant d’obtenir des résultats concrets.

  • Le surentraînement

Ce paramètre est souvent négligé par certains athlètes. Or, le surentraînement peut être à l’origine d’une absence de congestion. En effet, en forçant sur un entraînement les muscles n’ont pas le temps de récupérer et les sensations de congestion ne seront plus ressenties. Il est donc indispensable de laisser les muscles se reconstruire au risque d’engendrer des dégâts.

Quel est le bon training pour augmenter la congestion?

Il est à noter qu’il existe un training spécial pour développer le mécanisme de congestion. Deux genres d’entraînement sont recommandés afin que le sang puisse bien engorger les muscles pour leur apporter tous les nutriments nécessaires :

  • Des séries qui durent plus longtemps : outre la force des contractions exercées sur les muscles les séries devraient aussi être prolongées. Pour travailler correctement la congestion d’un muscle, il faut envisager des répétitions allant entre 15 à 20 fois. Cette méthode est cependant adaptée aux athlètes qui maîtrisent parfaitement la technique et sont bien expérimentés ;
  • Le moins de pauses possible : la réduction du temps de pause permet de conserver le sang évacué par les vaisseaux entre les muscles. En enchaînant les séries et les exercices, les muscles de l’athlète n’auront pas le temps d’évacuer. De ce fait, ils seront constamment gorgés le temps que dure l’entraînement.

Pour plus d’efficacité, il est conseillé d’adopter ce training de congestion au début d’une séance de musculation. Une méthode qui servira non seulement d’échauffement mais qui fournira plus de résultats à un entraînement.

Certains compléments alimentaires comme l’oxyde nitrique peuvent aider à cette congestion musculaire.