L’Importance de la Connexion Neuromusculaire Dans La Prise de Muscle

Un vrai culturiste connaît l’importance de l’effort physique pour développer sa masse musculaire. Cependant, les recherches ont mis en lien d’autres paramètres pour qu’une prise de volume puisse se faire efficacement, celui du rôle de l’esprit. Le concept de la connexion qui s’établit entre le muscle et l’esprit semble de plus en plus se justifier dans le milieu des athlètes et amateurs de sport de force. Il s’agit entre autres de la manière dont une personne procède pour développer sa musculature.

 

En effet, prendre du volume ne se limite pas à s’acharner dans une salle et manger en quantité. Certes, cela a peut-être marché pour quelques chanceux mais le résultat ne sera pas le même pour chaque athlète. Pour assurer une bonne croissance musculaire, il est préférable de cibler chaque zone. En ce sens, les séries de mouvements exécutées durant une longue séance ne suffisent pas à obtenir de tel résultat. Une bonne prise de muscle repose aussi sur la connexion neuromusculaire. Un concept sur lequel il faut désormais s’appuyer pour atteindre les objectifs fixés dans la discipline du culturisme.

En quoi consiste la connexion esprit et muscle ?

Le culturisme ne relève plus désormais de simples efforts physiques. En effet, des méthodes psychologiques viennent s’ajouter à toute la discipline. La connexion neuromusculaire se définit comme le lien de l’esprit dans les exercices pour travailler une zone de son corps. L’athlète est donc amené à se concentrer durement sur les séries qu’il exécute. De cette manière, son corps utilisera une quantité de fibres musculaires suffisante pour soulever efficacement des charges. Ce genre d’exercice permet également de modérer et d’accentuer les contractions sur une zone prédéfinie.

En d’autres termes, la connexion neuromusculaire rend chaque séance d’entraînement plus fructueuse. L’athlète ne se limitera pas essentiellement à réaliser des séries de manière mécanique et orchestrée. Avec une connexion esprit/muscle, chaque séance s’effectuera minutieusement afin que chaque répétition puisse agir directement sur l’apparence du corps du culturiste.

 

RECOIS GRATUITEMENT TON GUIDE COMPLET DE LA MUSCULATION

 

Il contient toutes les informations pour atteindre ton objectif (anatomie, exercices, méthodes d’intensifications d’entraînements, métabolisme,..) de prise de masse et sèche !

Les étapes de conditionnement d’une connexion esprit/muscle

La connexion neuromusculaire ne se développe pas automatiquement chez les athlètes. Il faut conditionner le corps et se préparer mentalement pour que les résultats soient palpables. Pour ce faire, il faut complètement revoir tout le processus d’entrainement afin qu’il ne soit pas essentiellement d’ordre physique mais s’appuie sur une concentration de l’esprit.

 

1-      Équilibrer la bonne charge

Pour solliciter davantage les muscles, les culturistes ont tendance à travailler avec des charges lourdes et importantes. Or, des séries de mouvements non maîtrisées avec des charges importantes ne sont pas propices à une bonne concentration. De ce fait, pour développer la concentration adéquate il faut alléger les charges mais pas trop. C’est-à-dire diminuer légèrement, juste le poids nécessaire, pour que l’athlète puisse se focaliser sur les mouvements de sorte à cibler efficacement les zones.

Cette astuce permet de travailler la technique de musculation sans que les charges ne soient ni trop lourdes ni trop légères. Des paramètres pour maintenir une tension constante sur les muscles en les sollicitant de manière plus efficace.

 

2-      Contracter les bons muscles

Durant les séances d’entrainement en salle, le culturiste ressent chaque parcelle de son corps subir l’effort. Toutefois, les séries d’exercices sont toujours ciblées. Ce qui veut dire qu’un mouvement a pour objectif d’agir spécifiquement sur un muscle donné. Pour établir une bonne connexion neuromusculaire, l’athlète doit être à l’écoute de son corps. De ce fait, durant un exercice, il doit être en mesure de contracter puis d’étirer le bon muscle afin que celui-ci subisse la tension suffisante pour augmenter de volume.

Cette astuce aide à mieux comprendre comment les activités physiques agissent sur le corps. Ensuite, elle permet aussi à la personne de ressentir et de se focaliser sur une zone en particulier. L’athlète pourra appréhender les effets de chaque exercice et ainsi augmenter l’intensité sans trop en abuser. Cette méthode est très efficace pour congestionner un muscle de manière efficace.

 

3-      Mécanisme de concentration

Pour établir une connexion entre l’esprit et le muscle, l’athlète doit avant tout rester concentré tout le long de l’entraînement. Il ne doit en aucun cas relâcher sa concentration afin de travailler efficacement sa condition physique. Pour y arriver, chaque culturiste possède sa propre méthode pour ne pas perdre de vue ses objectifs comme le fait de fermer les yeux, de se focaliser sur un point de la salle, d’écouter de la musique rythmée, de mâcher un chewing-gum etc. Le but est de trouver la technique qui permettra de conserver sa concentration pour parfaire les exercices.

Vitamine D3
Ensoleillez votre quotidien !
12.50 €
Voir le produit
Vitamines B max - Métabolisme énergétique
90 jours de programme avec Vitamines B Max pour remettre d’aplomb votre métabolisme
14.90 €
Voir le produit
Vitamino+ Immunité, fatigue, Multivitamines et minéraux
Vitamino+ stimule votre immunité et vous permet de lutter contre la fatigue
7.50 € 8.90 €
Voir le produit

Les études menées sur la connexion neuromusculaire

De nombreuses études scientifiques se sont déjà penchées sur la réelle existence de cette connexion muscle/esprit lors des séances de musculation. Il en est ressorti qu’une majorité des sujets étudiés auxquels il a été demandé de travailler leur musculature tout en se concentrant percevaient de meilleurs résultats. En effet, de plus en plus de chercheurs s’accordent sur le fait que la concentration permettait réellement de solliciter des unités motrices.


Par ailleurs, les consignes qui observaient le plus de résultats dans la connexion neuromusculaire  sont le fait de se concentrer sur le mouvement exécuté puis se concentrer sur les muscles sollicités dans le mouvement. Les recherches menées ont permis d’identifier ces exercices comme favorisant une meilleure activation musculaire. En d’autres termes, la connexion muscle/esprit repose sur des entraînements pour une activation préférentielle d’une unité motrice. Le corps est alors conditionné à développer progressivement chaque muscle avec la technique appropriée.


Les études réalisées dans le cadre d’une meilleure compréhension de la connexion neuromusculaire ont aussi permis de définir des limites à ce concept. En effet, il semblerait que pour établir ce lien entre l’esprit et les muscles d’un athlète il faut de la pratique. Ce ne sont donc pas tous les culturistes qui pourront procéder efficacement car il faut une maîtrise des mouvements, des séries et une constance dans la contraction exercée. Néanmoins, avec le temps et beaucoup d’exercices, il est possible de solliciter efficacement des muscles en le travaillant de manière ciblée. Les paramètres des charges, de l’intensité des exercices, de la durée sont également à prendre en considération dans ce genre d’entraînement.  

Voir aussi : Le principe d’efficacité du stimulus