Culturisme Et Régime Végétarien

La force physique est souvent associée à la consommation de viande. Pourtant, il est tout à fait possible de faire de la musculation en étant végétarien. Il suffit juste de suivre un régime rigoureux. 

À quoi consiste d’être végétarien ? 

Il existe plusieurs variantes de végétariens : 

  • Les végétariens : qui mangent des œufs et des produits laitiers, mais ne mangent pas de viande et de poisson. 
  • Les végétaliens : qui ne mangent ni viande, ni poisson, ni produits laitiers, ni œuf, et tout ce qui vient d’un animal. 
  • Les ovo végétariens : qui ne mangent pas de viandes, de poisson et des produits laitiers, mais qui mangent des œufs. 
  • Les lactovégétariens : qui ne consomment pas de viandes, des poissons, des œufs mais consomment les produits laitiers. 
  • Les pesco-végétarien : qui ne mangent pas des viandes mais consomment des poissons, des produits laitiers et des œufs. 

 

RECOIS GRATUITEMENT LE GUIDE COMPLET DE LA NUTRITION SPORTIVE

 

Retrouve dans ce Guide toutes les informations essentielles à connaître sur la nutrition (nutriments, superaliments, IG..) pour atteindre ton objectif de sèche ou de prise de masse !

Est-il possible d’être à la fois végétarien et sportif ? 

De façon imaginaire, les végétariens ont l’image des personnes pâles et anémiques et qui ne font pas des sports en dehors du yoga ou du Taï Chi peut-être. L’idée de penser que le végétarisme et le sport ne peuvent pas s’associer est fausse.  

 

Beaucoup d’athlète sont végétariens et ont remporté plusieurs victoires comme : 

 

  • Nimai Delgo: un bodybuilder végan et pro IFBB. Il n’a jamais consommé de viande étant donné qu’il a grandi dans une famille végétarienne Handou. Jusqu’à ses 28 ans, il était toujours végétarien. Et depuis 3 ans, il est devenu vegan, c’est-à-dire il ne mange plus de poisson, ni œufs, ni produits laitiers. N’empêche, c’est un bodybuilder à succès de 79kg et il participe à des concours IFBB. Cela prouve donc qu’il est tout à fait possible de faire de la musculation sans consommer des protéines à base de viande et des produits laitiers. Certes, il a choisi le véganisme en partie pour des motifs éthiques, mais il a constaté aussi qu’en mangeant que des aliments végétaux, il a une meilleure santé générale et une bonne amélioration de son intégrité physique. Il a affirmé que depuis qu’il est devenu végan, il ne souffre plus d’inflammation et de courbatures musculaires. 

 

 

 

  • Carl Lewis : C’est l’un des sportifs végétariens le plus connu. C’est un ancien sprinter et sauteur qui a eu 10 médailles olympiques et 10 médailles aux championnats du monde d’athlétisme, et d’autres palmarès incroyable. En 1990, il a adopté un régime végétalien. Il a affirmé que sa réussite sportive vient en partie du fait qu’il soit végétalien. Actuellement, il contribue à certains ouvrages sur le végétalisme. 

 

  • Surya Bonaly : c’est une sportive végétarienne qui a remporté dix fois le championnat de France en solo et en couple. Elle a eu 16 médailles, dont 10 d’or en Grand Prix. Elle est végétarienne parce qu’elle se préoccupe du droit des animaux. Elle est contre les exploitations des animaux et a même posé pour deux campagnes publicitaires de la PETA, contre la fourrure et la chasse des bébés phoques. 

 

Dans ce cas, il est tout à fait possible d’être végétarien en étant en même temps sportif.  Il suffit juste de manger bien équilibré et varié afin d’avoir les apports nécessaires pour atteindre les objectifs. 

 

 

  • Scott Jurek : c’est un ultra-marathonien qui est champion de trail et d’ultra fond américain. Il était végétarien depuis 1997 et devenu végan depuis 1999. Grâce à son régime alimentaire, il a pu obtenir un physique exceptionnel apte de tenir sur des très longues distances. Il a gagné trois fois de suite le Spartathlon, la course de 246 km entre Athènes et Sparte. Il a également remporté la Western States Endurance Run, un parcours de 161 km dans la Sierra Nevada de Californie. 

 

 

Protéines végétales tri-source, Protein vegan, Pistache
Pour une prise de muscles 100% Vegan, Protéines végétales, sans lait de vache
75.90 €
Voir le produit
Protéines végétales tri-source, Protein Vegan, Chocolat/Noisette
Pour une prise de muscles 100% Vegan, Protéines végétales, sans lait de vache
75.90 €
Voir le produit
Protéines végétales tri-source, Protein Vegan, Vanille
Pour une prise de muscles 100% Vegan, Protéines végétales, sans lait de vache
75.90 €
Voir le produit

Comment remplacer la viande et le poisson ? 

Même s’il est facile d’avoir des protéines en consommant des produits laitiers et des œufs, les lacto-ovo-végétariens n’en mangent pas tout le temps ni à chaque repas.  

Voici donc quelques listes pour varier les repas afin d’avoir des apports que nécessite le corps, sans manger des produits animaux. 

  • Oléagineux + céréales (absence de 2 AAE soufrés) 
  • Céréales et/ou légumineuses + algues (présence des 8 AAE) 
  • Céréales (AAE limitant : la lysine) + légumineuses (AAE limitant : AA soufrés, mais riche en lysine) 
  • Céréales et/ou oléagineux + soja (présence des 8 AAE) 
  • Légumes riches en lysine (petits pois, choux, champignons, haricots verts…) + céréales. 

 

Il est possible aussi pour les sportifs de prendre des suppléments alimentaires végétaux en faisant attention à ne pas faire d’excès car cela peut être contre-productif.  

Quelles sont les précautions pour les sportifs végétariens ? 

  • Varier et équilibrer les repas. Ne pas oublier de manger des aliments qui apportent des protéines, des glucides et des lipides car ils sont indispensables à l’organisme pour qu’il puisse bien fonctionner. C’est aussi nécessaire pour avoir une bonne performance. 
  • Il ne faut pas sauter de repas, car les muscles peuvent en souffrir. 
  • Penser à manger entre 30 à 40g de protéines pendant chaque repas. Il est idéal aussi de faire une petite collation protéique de préférence après les entrainements. 
  • Manger des aliments riches en glucides simples et sucres avec modération. Privilégier les céréales complètes à bas taux de glycémie. 
  • Afin d’éviter la fatigue et la faiblesse des muscles, il faut prendre des suppléments en vitamine B12 étant donné que les aliments d’origine animale qui l’en apportent.  
  • Il faut faire un bilan annuel en vitamine D, fer, calcium et zinc pour savoir s’il est nécessaire de prendre des suppléments. 

Pour conclure

Pour conclure, il est tout à fait possible de suivre un régime végétarien et atteindre les objectifs sportifs. Le végétarisme est un choix et il suffit juste d’accepter le fait de ne plus manger de viande et de poisson.  Il faut juste écouter son organisme pour cerner son besoin. 

EN SAVOIR PLUS

Nos autres ressources