Les Acides Aminés Isolés, Quels Intérêts Apportent-Ils Chez Les Sportifs ?

Les compléments alimentaires ne sont pas toujours faciles à associer à la recherche scientifique. D’une part, les sportifs veulent avantager au maximum un apport nutritionnel dans le but de pousser le renforcement de leur muscle. D’autre part, la science confirme parfois des informations paradoxales. D’après des données précédentes, l’arginine n’est pas un complément nutritionnel idéal pour la congestion continue des muscles. C’est pourquoi la question se pose sur les apports de ces acides aminés isolés dans l’organisme.

Les acides aminés et ses apports affirmés par les scientifiques

Ce sont tout simplement des composants de la protéine. Celle-ci n’est qu’une molécule composée de divers peptides, résultats de la combinaison des diverses acides aminés. L’assemblage de ces dernières constitue la protéine.

 

Certainement, il est évident que les acides aminés fonctionnent à un moment donné alors que la protéine se prendra à d’autre moment. En réalité, leur rôle est différent. Selon Bandt JP 2007, l’acide aminé rendra généralement la balance azotée en équilibre et le facteur déterminant l’anabolisme et le catabolisme par le biais des apports en azote.

 

 Mais d’après les infos publiées dans le Willoughby (2011), la substance nutritionnelle l’Arginine alpha-cétoglurate n’a pas des conséquences positives sur la vasodilatation. Cet exemple est souvent insisté par les scientifiques dans le but de renforcer le mécanisme de la circulation sanguine c’est-à-dire l’hémodynamique. D’autres types de compléments alimentaires tels que les extraits végétaux ou caféine et la créatine n’apportent pas des effets concluants sur l’organisme. C’est la raison pour laquelle, ils ont peu d’influence sur les champions et l’hyperémie. Au contraire, ils modifient selon eux les données déjà recueillies.

Et même si c’est le cas, il est toujours faisable d’allier plusieurs molécules entre elles. Ce qui permet de bien faire fonctionner les enzymes dans le corps. Grâce au cycle de Krebs venant de la glutamine et du glutamate, le jeu des enzymes marche efficacement. Le passage de cette glutamine par le glutamate se fait par la glutamase. Puis, cela continue par la citrulline et le carbamyl phosphate. En tout, les acides aminés jouent un grand rôle dans le cycle de l’urée.

 

 

RECOIS GRATUITEMENT LE GUIDE COMPLET DE LA NUTRITION SPORTIVE

 

Retrouve dans ce Guide toutes les informations essentielles à connaître sur la nutrition (nutriments, superaliments, IG..) pour atteindre ton objectif de sèche ou de prise de masse !

Le dosage d’un acide aminé à prendre

Étant donné les propriétés anabolisantes, anti-catabolisantes ou vasodilatatrices des acides aminés, il est tout à fait clair que leurs apports se relient en quelque sorte à ceux en protéines. Ces apports ne se voient pas seulement en fonction d’un apport brut. C’est pour cela que lors de l’administration de ces acides aminés, il suffit de prendre par exemple 5g d’Arginine AKG. Ce dosage est suffisant pour congestionner les muscles et d’autres parties de l’organisme. D’ailleurs, le bon fonctionnement de l’organisme de la phosphocréatine vers l’ATP ene s’arrête pas en cas de prise de pré-workout. En effet, les éléments constituants participent au processus Citrulline ==>Arginine ==> Oxyde Nitrique. Ils entrent aussi en action dans le turn over de la phosphocréatine vers l’ATP et les réserves de glycogène. 

Les autres rôles mentionnés par la science

Les autres informations reçues ont confirmé que les acides aminés présentent quand même des effets dépendants des conditions individuelles. C’est exactement ce que confirme l’article d’Alvarez en 2011. Dans cet article, il est mentionné que 8 études de l’Ariginine montrent que 4 d’entre elles donnent seulement des résultats satisfaisants. De ce fait, l’article de Willoughby 2011 a réaffirmé après qu’il est encore loin d’avoir des résultats tranchés. Même si alors l’organisme fonctionne sur un schéma organique semblable, les effets de ces compléments alimentaires dépendent non seulement de ses conditions, mais également des efforts de chacun.

 

À noter que l’Ornithine et le Cétoglutarate peuvent être assemblés pour qu’ils présentent une bonne activité-catabolique. Du côté du Krebs, il présente un autre aspect quand il va avec l’Ornithine. Cela fait une vingtaine d’année que le sigle OKG a été étudié et il est évalué qu’il pourra réduire les effets du catabolisme musculaire grâce à ses propriétés anti-catabolisantes. De plus, il permet de restaurer efficacement les réserves de Glutamine. Il est d’un autre côté un acide aminé permettant de minimiser les conditions hyper cataboliques.

Pour un bon apport pour le corps, il est nécessaire d’avaler plus de 20g d’OKG. Cette quantité permet de rendre bénéfique l’anti-catabolique d’après les expériences effectuées en 1990. L’alliage du Cétoglutarate avec l’Arginine et l’Ornithine maximise l’anabolisme des acides aminés. Outre, les voies métaboliques que ce soient en amont ou en aval conditionnent leurs effets. 

Iron Performance E.A.A
Iron Performance vous permet d’améliorer vos performances et de repousser vos limites
49.90 €
Voir le produit
Amino Fast® EAA
EAA - Acides Aminés Essentiels
29.90 €
Voir le produit
BCAA Optimiz - BCAA 2:1:1 - Acides aminés essentiels
BCAA Optimiz 2:1:1 - Idéal pendant l’entraînement
18.90 €
Voir le produit

Le BCAA, un acide aminé idéal en musculation

Dans le domaine de la musculation, le BCCA est aussi un supplément alimentaire convenable pour le renforcement des muscles. Composés de trois acides aminés : l’isoleucine, leucine et la valine, il permet ainsi de construire le muscle. Il est conseillé de le prendre pendant l’entrainement intensif destiné pour la prise de la masse et la perte de graisse.

 

Avec l’usage intensif de BCAA, il est possible d’accroître le taux en protéines et de baisser après leur dégradation. La consommation régulière de ce produit permet non seulement de réparer les muscles, mais de les régénérer aussi. Dans un second temps, il facilite la croissance musculaire. Dans le quotidien d’un sportif, ce genre de complément alimentaire apporte encore d’autres bienfaits. Il réduit par exemple la fatigue.

 

La présence des BCAA freine également la sensation de fatigue provoquée par la sérotonine. D’une autre façon, ils offrent un maximum d’énergie ainsi qu’un entrainement durable et long. Dans la pratique de sport intensive comme l’endurance, il apporte un énorme avantage pour l’organisme. Il suffit de subvenir à l’apport en 8 acides aminés pour que le corps soit bien maintenu.

 

Les acides aminés dans la nutrition

À noter que l’apport d’acides aminés existant dans les aliments détient une grande importance pour les sportifs dans le cas où ils mangent d’une manière équilibrée. Un faible apport en acide aminé dans l’alimentation est une occasion convenable pour les adeptes de sport. Il suffit de manger des nourritures adéquates avec des suppléments adaptés. Parmi eux, il est préférable d’opter pour les protéines animales comme la viande rouge. Les fruits de mer tels que les poissons et le jaune d’œuf ne doivent pas être négligés. Les fruits, le soja, le riz, … sont encore des aliments contenant des acides aminés importants.