Que Faut-Il Connaître Sur Les Acides Gras Mono-Insaturés ?

De nombreux types d’acides gras existent, à savoir les acides gras mono-insaturés. Pour rester en bonne santé, le corps en a besoin. Mais qu’est-ce l’acide gras mono-insaturé ? Qui ne le sait pas exactement ? Pour en savoir sur ses caractéristiques et ses intérêts pour l’organisme, voici les informations qui le concernent. 

Historique de l’Acide Gras MonoInsaturé ou AGMI 

Depuis l’année 1950, l’expert A. Keynes a découvert que l’alimentation joue un grand rôle sur les problèmes cardiovasculaires. Il a déterminé que les personnes vivant sur le bassin méditerranéen ne sont pas vraiment atteintes de la maladie cardiovasculaire. A.Keynes a réalisé une étude sur le mode de vie de ces personnes et leur nourriture et il a compris que leur alimentation est riche en huile d’olive. Cette tendance de manger ressemble à un régime végétarien qui est principalement responsable de la protection contre cette maladie. À partir de cet instant-là, les scientifiques s’intéressent à ce supplément pour pouvoir traiter les maladies cardiaques, l’obésité et les problèmes métaboliques. Et c’était ainsi qu’ils conseillent à tout le monde de consommer des aliments riches en AGMI dans les aliments au quotidien.

 

Définition et ses principales fonctions dans l’organisme

L’acide gras mono-insaturé s’agit du lipide contenant une liaison double entre 2 atomes de carbones. Il est trouvable dans les aliments et le corps pourra également en fabriquer. Le principal élément de cet acide gras mono-insaturé est l’acide oléique.
Comme tout autre acide gras, celui-ci joue effectivement un grand rôle dans l’organisme. Les acides gras mono-insaturés fournissent de l’énergie au moment où ils se stockent dans le tissu adipeux sous forme de triglycérides. Et l’acide oléique contenant dans l’AGMI constitue les membranes cellulaires et participe à l’activité de nombreux récepteurs, transporteurs et enzymes. Les récepteurs concernent les protéines incitant aux divers composés d’entrer dans les cellules et les transporteurs sont des protéines permettant de transporter divers composés dans le sang.

 

RECOIS GRATUITEMENT LE GUIDE COMPLET DE LA NUTRITION SPORTIVE

 

Retrouve dans ce Guide toutes les informations essentielles à connaître sur la nutrition (nutriments, superaliments, IG..) pour atteindre ton objectif de sèche ou de prise de masse !

Les caractéristiques chimiques de l’AGMI 

Appelé aussi Omega 9, l’AGMI contient une double liaison sur le Carbone numéro 9. Son principal élément est l’acide oléique. Il a pour formule chimique C18 H34 O2 et dispose une masse molaire d’environ 282 g/mol. Naturellement, l’AGMI se présente sous forme d’un liquide jaune insoluble dans l’eau. Ce genre d’acides gras est connu par l’huile d’olive puisque celui-ci contient 50 à 80 % d’acide oléique. C’est la raison pour laquelle, elle est nommée Acide Gras Mono Insaturé. Outre l’acide oléique, l’AGMI contient encore de l’acide neuronique ou acide érucique.

Les conséquences de la consommation des acides gras mono-insaturés sur la santé 

D’après les idées reçues, une large étude a déjà montré que les acides gras mono-insaturés ont des effets sur le système cardiovasculaire et le taux sanguin de cholestérol. Selon l’analyse scientifique, l’acide oléique contenant dans les acides gras mono-insaturés incite la diminution du niveau de LDL-cholestérol et l’élévation du taux de HDL cholestérol. Si la quantité en LDL cholestérol s’élève, cela permettra d’altérer les artères. En revanche, si le taux de HDL-cholestérol augmente, celui-ci va protéger les artères.

 

Ces acides gras mono-insaturés provoquent aussi d’autres effets sur le corps. Puisque ces AGMI permettent de baisser les acides gras saturés, ils permettent de diminuer le risque d’avoir de diabète du type 2. Ils améliorent la susceptibilité des cellules à l’insuline. Puis, ils minimisent le stress oxydatif pour baisser ainsi le risque d’avoir une maladie cardiovasculaire. Enfin, le fait de privilégier les acides gras mono-insaturés permettra de baisser la quantité sanguine de triglycérides au cas où ils remplaceraient une part de glucides de la nourriture.

Huile vierge de noix Biologique
Laboratoire Eric Favre Santé
19.90 €
L’HUILE VIERGE DE NOIX BIOLOGIQUE est issue de la plus pure des terres agricoles des Alpes. Une huile vierge biologique à la robe jaune dorée, et au parfum délicat offrant un goût subtil exceptionnellement fruité, dévoilant toute la finesse de la noix. Riche en OMEGAS 3,...
Voir le produit

Les aliments constituants des acides mono-insaturés

Les acides gras mono-insaturés se trouvent dans les aliments riches en lipides. C’est pourquoi ils sont trouvables dans les graines oléagineuses, le corps gras, le produit laitier, le chocolat, la viande, l’œuf et les poissons. Les fruits à coque et certaines huiles constituent de l’acide oléique. Ce sont les cas des huiles de noisette, des huiles d’arachide, des huiles d’avocat, des huiles de colza et des huiles d’olive. Il est possible aussi de trouver des AGMI dans les graisses d’oie, des noisettes, des noix de pecan, des amandes, des pistaches, des noix de cajou et des beurres de cacao.

 

 

Les apports en AGMI recommandés par les professionnels 

Vu l’évolution des informations sur les lipides, ANSES ou Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et Travail a recommandé aux gens de bénéficier d’un apport en divers acides gras. Selon ses spécialistes, il est préférable que les adultes, les adolescents et les enfants puissent avoir 15 à 20 % des calories. Seulement, il faut faire attention sur le fait de consommer trop d’acides gras saturés, ceux-ci augmentent le risque de cardio-vasculaire. Malgré cela, une étude scientifique a montré que les acides oléiques permettent d’accroître le LDL cholestérol, mais non pas de le baisser.

 

D’après les avis des professionnels de santé, il est indispensable de prendre 33 à 44 g d’AGMI. Cette dose correspond à 20 d’huile d’olive, 20 g d’huile de colza, 20 g de beurre, 100 g de poisson gras ou de la viande, 30 à 40 g de fromage, 1 œuf et 2 yaourts. Il est indispensable d’équilibrer ces apports pour prévenir la maladie cardiovasculaire.

Les conséquences négatives de l’AGMI 

Il est donc évident qu’un apport insuffisant en ce type d’acides entraîne un danger accru sur le cœur. Pour les personnes mangeant, peu d’acide oléique risquera d’atteindre le surpoids et de la maladie métabolique. En dehors du manque en masse graisse mono-insaturé, à noter aussi que l’excès provoque une prise de charges corporelles. Il est important de connaître l’apport journalier en ce type d’acide doit varier entre 35 à 40 % de l’apport énergétique global dont 20 % d’Omega 9 au maximum.


Les dépendances avec d’autres nutriments 


La conséquence de cet AGMI sur le corps pourra être baissée ou contrebalancée par la forte consommation en Omega 6 ou Acide gras trans. Par contre au niveau du système cardiovasculaire, l’apport en Omega 3 fournit plus d’Omega 9.