Comment Concilier Jeûne Et Musculation ?

Les termes « musculation » et « jeûne » semblent être contradictoires. La plupart du temps, le jeûne est associé à une faible corpulence telle que celle de Gandhi, un maigre militant politique. Toutefois, c’est une idée complètement erronée ! En pratiquant le jeûne de façon appropriée, il peut favorablement contribuer de manière pure, saine et naturelle, à une prise de masse musculaire. Et oui ! Une personne peut ressembler à Schwarzenegger, en jeûnant ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, marier correctement musculation et jeûne est favorable à la santé. De quelle manière serait-ce possible ? Avant tout, il est nécessaire de comprendre le jeûne dans tous ses aspects.

Qu’est-ce que le jeûne ?

Le jeûne est une privation volontaire de nourriture ou/et de boisson pendant une période donnée. En bref, jeûner c’est faire une diète. Sa durée est courte ou longue, selon qu’elle soit inférieure ou supérieure à 2 jours.

Le jeûne n’est pas une science particulière, il ne nécessite, en principe, aucune maîtrise spécifique ni matériel dédié à cet effet. Au contraire, il est extrêmement simple à réaliser. Sa pratique peut d’une certaine manière, reconstruire le corps : il permet de transférer l’énergie qui était utilisée pour la digestion vers d’autres activités physiques telles que le nettoyage ou l’entraînement.

Les avantages du jeûne

Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que pour espérer constater une évolution dans un domaine quelconque, sortir de la « zone de confort » est impératif. C’est justement l’avantage de ce procédé, il met l’organisme dans un challenge, ce qui le permet de contribuer à l’amélioration de notre organisme.

Un mode récent de musculation, de plus en plus utilisée consiste pour les personnes concernées de se nourrir plusieurs fois par jour voire toutes les 2 ou 3 h afin de gagner en masse corporelle. L’efficacité de cette technique reste encore à vérifier, vu qu’elle peut être étouffante pour le corps. Ce qui est sûr, c’est qu’elle a pour conséquence de faire dépenser beaucoup d’énergies dans la digestion, sans temps de repos. Comme l’affirme le culturiste Serge NUBRET : il faut manger comme un tigre, sachant que cet animal féroce et robuste ne se nourrit qu’une ou deux fois par jour.

La contribution du jeûne sur les forces musculaires diffère selon qu’il soit de courte ou de longue durée. Cette distinction nécessite d’être mis en avant.

 

RECOIS GRATUITEMENT LE GUIDE COMPLET DE LA NUTRITION SPORTIVE

 

Retrouve dans ce Guide toutes les informations essentielles à connaître sur la nutrition (nutriments, superaliments, IG..) pour atteindre ton objectif de sèche ou de prise de masse !

Le jeûne court, c’est quoi ?

Il s’agit de jeûner sur un maximum de 3 jours.

En l’absence d’aliments extérieurs, ce sont les réserves et les parties dégénérées de l’organisme qui nourrissent les cellules. Elles continuent ainsi d’être nourries en permanence par les réserves présentes dans le corps. En quoi est-ce avantageux ?

 

Les bienfaits du jeûne court

Les jeûnes courts favorisent la perte de poids, améliorent la digestion et l’assimilation des aliments, et font économiser de l’énergie. Le lien entre l’activité physique et digestif est que, le système nerveux possède plus de force pour le sport et l’entraînement. Les repas étant mieux assimilés, il y a une meilleure action anabolique : les nutriments se transforment en énergie puis ensuite en muscle, et non en graisse. Il n’est pas donc étonnant, pour ainsi dire, que la notion de l’entraînement à jeûne soit de plus en plus populaire.

 

Les atouts du « jeûne intermittent »

Parmi les penchants alimentaires actuels, il y a le « jeûne intermittent ». Ce type de jeûne consiste à alterner les périodes de jeûne ou d’alimentation normale de manière régulière : ne rien consommer avant l’après-midi, par exemple. Cette méthode aurait divers avantages, qui permettront de mieux comprendre les effets du jeûne court sur le corps, de manière plus détaillée. En plus de permettre à l’organisme de se reposer pendant quelques heures et ainsi de focaliser l’énergie sur autre chose, il augmente la sensibilité à l’insuline et booste la production d’hormones de croissance. Il soutient alors le fonctionnement du système endocrinien. Cela trouve son explication dans le fait qu’un corps privé de nourriture a plus de capacité à en absorber. En termes plus clair, le corps est plus disposé à assimiler et digérer la nourriture. Il gère efficacement les phases et étapes de nutrition.

 

De ce fait, une alimentation quotidienne régulière occasionne un affaiblissement du corps, car cela sature les organes digestifs et réduit leur efficacité. Lorsque la sensibilité à l’insuline s’améliore, cela signifie que les nutriments se sont transformés en énergie. Ce genre de jeûne ne présente pas de risque pour la masse musculaire.

Calorie cut vegan 10.6 - Perte de poids<sup>1</sup> - kon jac pur bio
Calorie cut Vegan 10.6 - Perte de poids
12.90 €
Voir le produit
Draineur 3 En 1 Liquid Burner
Le brûle graisses idéal pour vous accompagner au quotidien !
14.90 €
Voir le produit

La formule idéale du jeûne court

Comment pratiquer le jeûne court de manière à ce qu’il soit favorable aux muscles ? La réponse est simple : il ne faut pas perdre l’objectif des yeux. Le jeûne nettoie et améliore l’efficacité de l’organisme pour optimiser l’énergie, certes, mais ce processus ne se fait pas dans un bref délai. Ainsi, si le but est de la matière grasse au profit des muscles, il ne suffit pas de jeûner de manière intermittente pendant 1 ou 2 jours. En effet, durant cette période, le corps ne consomme que les réserves de sucre et de glycogène. La patiente, la persévérance, et la motivation sont ainsi la clé.

 

Il est normal, dans un premier temps, de se sentir mal. Durant les premiers jours, l’organisme nettoie la malbouffe présente dans le corps, ce qui crée une nausée. Une fois que ce processus de désintoxication s’achève, les sensations désagréables disparaissent.  

 

Un autre point à retenir est que, ce que chaque personne désire, c’est de rester en bonne santé. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le sport intervient. Il ne sert à rien d’avoir une musculation imposante, mais des organismes faibles et inefficaces incapables de supporter une moindre privation de nourriture. L’idée de suralimentation est opposée à cette notion de santé.

Les bienfaits du jeûne long sur la masse musculaire

Ce type de jeûne peut aller de 5 jours à 3 semaines, voire plus. Cela peut sembler surprenant, mais il aide les muscles à se développer en termes de masses. En ce qui concerne les personnes qui possèdent déjà un volume musculaire important, il est inefficace. En revanche, pour ceux qui ont du mal à gagner en masse musculaire malgré la musculation et le sport, cela peut être la solution. Si ce problème se présente, il peut s’agir d’un défaut du système digestif, qui a des difficultés à assimiler et digérer les produits consommés. Cette défaillance empêche la production normale d’hormones, qui sont essentielles à la croissance musculaire.

 

Le jeûne long se présente, dans ce cas, comme une alternative intéressante puisqu’il participe au processus homéostatique du corps. On entend par « homéostasie », une stabilisation chez les organismes vivants, un retour à l’état optimal. Elle se caractérise par l’absence de dérèglements alimentaires, qui est encouragée par le jeûne long. Ce procédé peut faire le bonheur des personnes qui ont du mal à faire développer leurs muscles.

 

Pour les personnes en plein programme de mise de masse, l’essentiel est la perte de masse grasse afin de permettre un regain d’énergie et ainsi une efficacité du corps. Une fois que cette purification de l’organisme est accomplie, le corps parvient à assimiler, accumuler l’énergie, construire des muscles et des tissus.