Les Huiles Végétales : Conseils De Consommation

Depuis toujours, le mot « graisse » est considéré comme mauvais pour les bodybuilders.  En effet, les lipides ne sont pas appréciés par certaines personnes. Il faut savoir pourtant que les graisses ne sont pas les mêmes vu que leurs créations aussi sont différentes.  Que ce soit de l’olive, colza, noix ou tournesol, ces huiles ne se ressemblent que sur un point : leur teneur en lipides est à 100% ainsi qu’elles contiennent toutes une valeur calorique élevée. En outre, leur qualité nutritive sera déterminée par leur quantité d’acide gras qui varie à son tour selon l’origine de l’huile.  La question qui se pose donc est : lesquelles choisir parmi les huiles végétales, et à quel moment faut-elles les consommer ? 

Connaître les bonnes graisses et leurs rôles 

Comme les glucides, les graisses non plus ne sont pas semblables. Il faut se rappeler qu’il existe des sucres offrant des bienfaits sur la santé par rapport aux autres sucres, sans citer que les sucres complexes qui sont meilleurs à côté des bonbons par exemple. Tout cela pour dire que nombreuses aussi sont les formes des graisses, à savoir les acides gras essentiels, les acides gras saturés ou polyinsaturés et les formes linoléiques.  

 

Il a été dit que pour une construction musculaire sérieuse, le corps a besoin de matière grasse. Dans ce cas, le pratiquant de musculation a besoin de rajouter ce gras dans son alimentation puisque l’organisme est incapable de le fournir. Il s’agit ici des acides gras essentiels parce que comme son nom l’indique, ils ne peuvent pas être fabriqués par le corps et que c’est dans la nourriture qu’il faut les puiser.  

 

Ces acides gras essentiels sont indispensables pour maintenir une bonne santé, mais également ils ont un rôle de donneur d’énergie, ils dissocient les nerfs et composent une constituante de l’ensemble des cellules. Finalement, ils jouent un rôle à part entière dans le fonctionnement de l’organisme. 

 

Pour les personnes qui suivent un régime hypolipidique, il est conseillé de minimiser la quantité d’acides gras essentiels qui représente jusqu’à 3 % de l’ensemble de son besoin calorique quotidien.   

 

A savoir aussi que les acides gras insaturés jouent un rôle capital en bodybuilding puisqu’une quantité importante de ces acides dans la membrane cellulaire permet d’augmenter la sensibilité à l’insuline, mais aussi cette grande conjonction assure l’importation du glucose à l’intérieur de la cellule.   

 

RECOIS GRATUITEMENT LE GUIDE COMPLET DE LA NUTRITION SPORTIVE

 

Retrouve dans ce Guide toutes les informations essentielles à connaître sur la nutrition (nutriments, superaliments, IG..) pour atteindre ton objectif de sèche ou de prise de masse !

Comment bien choisir l’huile à consommer ?

Chaque huile a son propre caractère nutritionnel. Certaines huiles contiennent beaucoup plus d’oméga 3, et d’autres sont riches en oméga 6. La consommation de ces 2 acides gras essentiels est importante pour être en bonne santé. Ils tiennent une responsabilité à la bonne croissance cellulaire y compris les cellules musculaires et cérébrales. Ils contribuent au bon fonctionnement du cœur et des vaisseaux sanguins, ainsi qu’à la régularisation de la défense immunitaire, à la coagulation sanguine et des mécanismes de l’inflammation.  

Il est donc essentiel de tenir un bon équilibre entre ces acides gras : la quantité maximale des oméga 6 devrait être en dessous de 5 fois celle des oméga 3.  

Par ailleurs, certaines huiles contiennent également une teneur très élevée en vitamine E, un nutriment assurant la protection contre le vieillissement des cellules.  

Donc pour avoir des apports équilibrés, il est recommandé de penser à une variation, voire un mélange entre les huiles. Il est possible par exemple de combiner le colza avec l’olive, ou tournesol avec noix, ou encore pépin de raisin avec germe de blé.  

Huile vierge de noix Biologique
Laboratoire Eric Favre Santé
19.90 €
L’HUILE VIERGE DE NOIX BIOLOGIQUE est issue de la plus pure des terres agricoles des Alpes. Une huile vierge biologique à la robe jaune dorée, et au parfum délicat offrant un goût subtil exceptionnellement fruité, dévoilant toute la finesse de la noix. Riche en OMEGAS 3,...
Voir le produit

Astuces pour une meilleure consommation 

  • Il faut choisir l’huile vierge par rapport aux huiles raffinées. Ces dernières ne possèdent plus certaines de leurs propriétés nutritives suite au chauffage et aux autres traitements pour débarrasser leurs encrassements. Elles sont aussi largement conservées. Par contre, l’huile vierge comme son nom l’indique est pure, sans traitement ni supplément. 
  • Il faut mettre les huiles dans un flacon fermé, dans un endroit à température ambiante et sombre.  
  • Une huile ne peut pas être conservée éternellement, donc il faut toujours vérifier sa date d’expiration. 
  • En friture, il est sage de remplacer les huiles après environ 10 utilisations et sans oublier de nettoyer le bain des résidus après usages.  

Opter pour l’huile de pignon de pin

Les pignons sont des graines consommables issues des pommes de pin. Concentrés en protéines, en fibres et en oméga 3, ils sont un véritable atout pour la santé. L’huile fabriquée à partir de ces graines est appréciée pour son rôle de régulateur de l’appétit. En effet, l’acide pinolénique contenu dans l’huile de pin incite la libération hormonale qui est liée à la suspension de l’appétit et de la satiété. De ce fait, en plus des entraînements de musculation pour perdre les graisses abdominales, l’huile de pignon peut venir en aide pour obtenir un résultat plus satisfaisant. Le but de ce régime en fait c’est de réduire la consommation de calories.  Pour ce faire donc, il suffit de prendre une cuillère à soupe de cette huile, 30 minutes avant un repas.  

Les bienfaits de l’huile d’onagre

Nombreux sont les avantages de l’huile végétale d’onagre mais les plus connus sont sa capacité de normaliser le métabolisme glucidique, de réduire le taux de cholestérol dans le sang, de traiter le trouble prémenstruel. Elle est également un excellent anti-inflammatoire et peut prévenir les maladies cardiovasculaires. 

Étant riche en oméga 6, cette huile est aussi appréciée pour son effet remarquable sur la peau, notamment au niveau des membranes cellulaires. C’est en effet un produit bénéfique pour ceux qui ont des peaux fragiles, déshydratées ou fatiguées. Afin d’obtenir un résultat parfait, il est conseillé d’utiliser l’huile en même temps par voie orale et cutanée.  

En cuisine, il est possible d’introduire cette huile dans ses préparations mais cela à faible quantité, et sans la réchauffer. Dans les cas de traitement de syndrome prémenstruel, l’onagre est utilisé également sous forme de gélules. Il s’agit d’une cure à durée limitée. Cependant, il est toujours important de se référer aux précautions d’emploi afin de connaître les effets éventuels.