Les Impacts Positifs Et Négatifs Des Régimes Hyper-protéinés Sur Les Reins

En adoptant un régime riche en protéines, comme avec tout autre régime, une personne peut créer un déficit calorique. Ce qui différencie ce régime est juste sa consommation considérable en aliments riche en protéines. Le régime protéiné permet de perdre du poids, sans pour autant perdre de la masse musculaire.
Des récentes recherches ont fourni de nouveaux éléments suite à plusieurs questions que le public s’est demandé depuis plus d’une dizaine d’années, que ce soit dans le domaine médical, sportif ou autre sur les régimes alimentaires hyperprotéinés surtout pour ces impacts sur les reins.

Les régimes classiques comparés aux régimes riches en protéines d’après des recherches

Dans cette recherche, nombreux spécialistes ont effectué un suivi de près sur 307 personnes adultes (hommes et femmes) qui ont un problème du poids ou voire même obèse pendant une durée de 3 ans. Au cours de l’étude ces individus ont été séparés en deux groupes avec deux régimes alimentaires très différents. Le premier groupe a été mis sur un régime avec un très faible taux de calories, par contre qui convient parfaitement aux préconisations officielles au niveau des proportions, c’est-à-dire 15% de protéines, accompagné de 30% de graisses et de 55% de glucides. Alors que pour le deuxième groupe, ils ont suivi un ancien régime appelé régime Atkins (un régime amaigrissant et très pauvre en glucides) contenant entre 25 à 35% de protéines, avec environ 25% de glucides et environ 45% de lipides.


Au cours de l’étude, les spécialistes ont pu établir un constat sur l’état de la fonction rénale de ces personnes, par l’intermédiaire de trois éléments complémentaires qui sont : la créatinine sanguine (qui est un produit de dégradation du phosphate de créatine et de déshydratation de la créatine dans le muscle), la clairance de la créatinine et la cystatine C qui est une protéine de type protéase à cystéine. À prendre en connaissance que l’utilisation du ce troisième marqueur se fait rare par les médecins français, même s’il a une grande précision.

 

RECOIS GRATUITEMENT LE GUIDE COMPLET DE LA NUTRITION SPORTIVE

 

Retrouve dans ce Guide toutes les informations essentielles à connaître sur la nutrition (nutriments, superaliments, IG..) pour atteindre ton objectif de sèche ou de prise de masse !

Les protéines ne représentent aucun impact négatif sur les reins

Durant ces 3 ans d’études où les chercheurs ont fait un suivi, ils ont conclu qu’aucun impact négatif n’a été prouvé sur la fonction des reins. Suite à cette découverte les spécialistes ont déclaré les points suivants: pour les personnes qui ont un problème du surpoids mais qui sont pourtant en bonne santé, ils n’ont pas pu trouver de mieux qu’un régime alimentaire riche en protéines et pauvre en glucides.


En guise de conclusion, beaucoup de monde a peur de la toxicité des régimes alimentaires avec une forte teneur en protéines sur les reins, suite à des recherches menées chez des malades qui sont atteints de problèmes rénaux, et en particulier, d’insuffisance rénale (détérioration graduelle et irréversible de la capacité des reins à filtrer le sang et à excréter certaines hormones). À cet effet, d’autres études ont été lancé dans le but d’en tirer une solution à cette situation alarmante, et plusieurs médecins ont témoigné qu’une restriction sur l’apport en protéines permettrait de décélérer l’évolution de la maladie, et de préserver une bonne fonction et santé des reins.

Whey Zero
Eric Favre Nutrition Expert
26.90 €
Whey Zero a été formulé pour répondre spécifiquement aux personnes recherchant un développement musculaire grâce aux protéines qui contribuent à l’augmentation de la masse musculaire. ANTI-DOPAGE : Produit conforme à la...
Voir le produit

Par contre, en ce qui concerne les personnes qui sont en parfaite santé, aucune étude n’a encore réussi à prouver un effet négatif sur la consommation de protéines sur leur fonction rénale jusqu’à présent, les spécialistes ont pourtant remarqué quelque petit changement dans ses fonctionnalités mais qui ne présente aucun risque sur la santé de ces derniers, et que ce changement provient tout simplement d’une adaptation à l’environnement de l’individu et qui n’est surtout pas pathologique.

 

Et pour terminer, suite à des dizaines d’études, aucun élément ne tend vers une situation dangereuse des protéines pour les reins, si seulement la personne n’est pas atteinte d’une quelconque maladie rénale au préalable (qui pourrait être connue comme inconnue) surtout si cette maladie n’est pas encore traitée.

 

En outre, il est important de savoir qu’un régime alimentaire avec un taux élevé de protéines peut entraîner par la suite d’autres problèmes d’ordre pathologiques, par exemple des déséquilibres acido-basiques (en fonction de l’alimentation, le sang peut être acidifié) ou la formation de calculs rénaux (des dépôts solides de minéraux et de sels d’acides dans l’urine concentrée).