Conserver Sa Masse Musculaire En Séchant

Avant d’entamer un programme de sèche, ou simplement de se lancer dans la musculation, il est utile de comprendre les causes de la croissance musculaire. D’après Brad Schoenfeld, les 3 principaux facteurs conduisant à l’hypertrophie musculaire sont :

  • Une surcharge progressive des tensions musculaires, lésions musculaires appelant une synthèse plus accrue des protéines
  • La fatigue métabolique
  • L’activation de la voie mTOR

Parmi ces 3 facteurs, la surcharge progressive est celle qui affecte la croissance musculaire de la façon la plus notable. En pratique, pour un entraînement physique visant à favoriser la croissance musculaire, il faut garder à l’esprit une réévaluation constante des charges dans un secteur de 5 à 12 répétitions.

 

Brûleur De Graisse Iron Ultra Fat Burner
Eric Favre Nutrition Expert
49.90 €
 OFFRE PROMO   1 Iron Fat Burner acheté = 1 Liquid Burner OFFERT
La gamme Iron Series E.A.A (acides aminés essentiels) est une exclusivité mondiale du Laboratoire Eric Favre® grâce à la présence d’un ingrédient exclusif issu d’une technologie de pointe unique au monde : La...
Voir le produit

Comment la nutrition influence-t-elle un programme de sèche ?

On entend souvent dire qu’il n’est pas faisable de gagner du muscle lorsque l’on cherche à sécher. Ou du moins, si cela est possible, le niveau de croissance musculaire est considérablement réduit. Cela vient du fait qu’une grande partie des éléments nécessaires à la création de nouveaux tissus musculaires est limitée. Ainsi, lors d’un programme de sèche, bien que l’entraînement stimule le même degré de croissance musculaire, la nutrition ne permet pas la création de nouveaux tissus. De la quantité totale d’éléments nutritifs consommés, le corps doit tirer de l’énergie pour :

  • Assurer le maintien des fonctions vitales (la respiration, la température corporelle, la circulation sanguine, etc.)
  • Assurer les activités quotidiennes
  • Assurer l’entraînement physique
  • Assurer la restauration des réserves énergétiques et la récupération hormonale, nerveuse, etc.
  • Assurer le phénomène de surcompensation et d’adaptation, et donc de croissance

Le problème des périodes à déficit calorique réside dans le fait de ne pouvoir couvrir complètement ces 5 points. Bien souvent, le dernier processus assuré par la nutrition est le plus touché. C’est un des raisons pour lesquelles le gain de masse musculaire sous les barres est ralenti voire stoppé lorsque l’on cherche à perdre du poids, mis à part les changements proprioceptifs liés au changement de poids. Ainsi, il est normal de perdre un peu de force au cours du processus de prise de sèche. Cependant, il ne faut pas chercher à l’anticiper en supprimant le plus important des facteurs de croissance : la nutrition. En faisant cela, le sportif risque d’accélérer le processus de fonte musculaire. Pourtant, moins de muscles engendre moins de dépenses énergétiques basales. En d’autres termes, cela contribue au contraire à ralentir la perte de tissu adipeux.

 

RECOIS GRATUITEMENT TON GUIDE COMPLET DE LA MUSCULATION

 

Il contient toutes les informations pour atteindre ton objectif (anatomie, exercices, méthodes d’intensifications d’entraînements, métabolisme,..) de prise de masse et sèche !