Le Sport Chez La Femme

De plus en plus de femmes s’intéressent à la pratique d’activités physiques. Si le taux de femmes actives dans ce domaine était de 10 %  vers la fin des années soixante, plus de la moitié de la gente féminine sont aujourd’hui des disciples du sport

 

La plupart du temps, elles s’orientent vers les sports d’endurance, et les activités artistiques et de souplesse : natation, marathon, cyclisme, gymnastique, dance, patinage, etc. Chez la femme, pratiquer régulièrement une activité physique présente de nombreux avantages. 

 

Cela permet notamment de diminuer les douleurs lors des menstruations et d’avoir un cycle menstruel stable (pas toujours le cas dans les pratiques physiques de haut niveau). Aussi, il y a moins de risques de fragilisation des os ainsi que de perte de masse et de force musculaire à la vieillesse, ce qui est pourtant récurrent chez les femmes sédentaires.

Les atouts des femmes en sport

Les femmes ont longtemps été sous-estimées au niveau physique. Pourtant, elles possèdent certaines qualités que les hommes n’ont pas, ce qui facilite la réalisation de certains exercices chez elles.

 

La souplesse des articulations

 

Les femmes ont une plus grande souplesse que les hommes. C’est la raison pour laquelle elles sont plus aptes à pratiquer les sports sollicitant une grande mobilité telle que la gymnastique ou le patinage. Exécuter ce genre de mouvement nécessite moins d’efforts chez elles. 

 

Ceci s’explique par la présence des œstrogènes, qui ajoute de l’élasticité  aux ligaments et aux tissus fibreux. Leur morphologie est aussi un atout majeur augmentant leur mobilité. En effet, avec un bassin plus large, il est plus facile d’augmenter l’amplitude des mouvements de jambes.

Une endurance plus forte

 

Dans des conditions physiques égales, les hommes sont rapides et forts lors des exercices, tandis que les femmes s’épuisent moins vite. Une étude publiée dans Applied Physiology, Nutrition and metabolism a en effet constaté une fatigue musculaire moins prononcée chez la femme que chez l’homme après la réalisation de certains exercices.

 

RECOIS GRATUITEMENT TON GUIDE COMPLET DE LA MUSCULATION

 

Il contient toutes les informations pour atteindre ton objectif (anatomie, exercices, méthodes d’intensifications d’entraînements, métabolisme,..) de prise de masse et sèche !

Les désavantages physiques de la femme

Malgré les atouts qu’elles possèdent, quelques désavantages sont aussi à constater chez la femme.

 

Une fragilité osseuse

 

Le squelette des femmes est plus fragile par rapport à celui du sexe opposé. Il est non seulement moins massif, mais possède aussi une capacité de réserve de calcium inférieure à hauteur de 50 % à celle des hommes. 

 

La conséquence est que les risques de fracture ou de blessure à ce niveau lors de la pratique des exercices sont plus élevés chez la femme.

 

Une faible masse musculaire

 

Le volume musculaire des femmes est 10 % inférieur par rapport à celui des hommes. Cette différence s’effectue à partir de la puberté. Vu que la puissance d’un muscle dépend de sa masse, la force que peut produire une femme est alors moins élevée.

Vitamine D3
Ensoleillez votre quotidien !
12.90 €
Voir le produit
Brûleur De Graisse Iron Ultra Fat Burner
 OFFRE PROMO  1 Iron Fat Burner acheté = 1 Liquid Burner OFFERT
49.90 €
Voir le produit
Clear Shake - Iso Protein Water
Découvrez la clear whey isolate : une eau protéinée rafraichissante et fruitée !
41.90 €
Voir le produit

La pratique du sport féminin à travers les âges

L’objectif et la manière de faire le sport ne sont certainement pas identiques chez une adolescente, une jeune femme et une femme âgée.

L’activité physique pour une adolescente

Pratiquer le sport dès l’adolescence permet à la gente féminine de maîtriser son corps, de se sentir accomplie et d’augmenter l’estime de soi.  


C’est aussi pour elles un moyen de s’exprimer. La plupart du temps, elles optent pour des activités leur permettant d’acquérir de l’expérience sociale ou tout simplement de se faire plaisir plutôt que celles dont le but est la mise en compétition. 


Souvent, l’objectif qu’elles évoquent n’est pas de se surpasser, mais de favoriser les camaraderies et d’être en forme. Ainsi, il est important d’orienter les programmes sportifs vers des activités ayant pour but de renforcer leur expérience sociale ainsi que d’accroître leur confiance en elles.


Toutefois, l’idée selon laquelle la femme est physiquement inférieure à l’homme est ancrée en chacun dès le plus jeune âge. 


Il en résulte que beaucoup de filles n’ont pas confiance en leurs aptitudes physiques durant la puberté. Elles évitent alors de pratiquer les activités sportives non-obligatoires. C’est bien plus tard, à l’âge adulte, qu’elles commencent les exercices. 


Or, à ce moment-là, les hommes ont déjà plusieurs années d’expérience et sont ainsi plus performants. Une sensibilisation des jeunes filles à l’efficacité de la pratique d’activité physique est donc nécessaire.


L’activité physique à l’âge adulte

Au cours de sa vie, la femme connaît plusieurs mutations morphologiques. Les activités physiques qu’elle exerce devront alors s’adapter à ces changements


À partir de 30 ans, le corps féminin a tendance à gagner en masse graisseuse. 


À partir de 40 ans, les prises de masses graisseuses s’opèrent sur la partie inférieure du corps, notamment le fessier et les cuisses. 


Durant la ménopause, on constate souvent une prise de poids brusque. C’est la raison pour laquelle il faut adapter les séances d’entraînement aux divers changements qui peuvent avoir lieu. Une étape à franchir impérativement est donc de fixer les objectifs


Les exercices à réaliser pour garder une silhouette affinée seront différents de ceux effectués dans le but de perdre du poids.