Les Tendinites En Musculation

zoom sur la tendinite

Des risques de plusieurs traumatismes sont les conséquences d’une pratique sportive intensive et sans respect des règles élémentaires. Il faut savoir que des répétitions des mouvements qui ne sont pas exécutés convenablement suivant les muscles et les tendons provoquent des maux chroniques difficiles à guérir.

 

Si des traumatismes et des inflammations au niveau des muscles reviennent fréquemment, vous devez vous rendre compte qu’il y a quelque chose d’anormal dans votre façon de vous entraîner. Cela se produit le plus souvent dans le cas de certains pratiquants qui n’ont pas d’objectifs précis, qui expérimentent le sport ou qui font des excès. Les maux se situent le plus souvent au niveau des coudes, des genoux et des épaules.

 

Ce qu’il faut retenir c’est que face à ces divers excès et sans contrôle, le corps se sent agressé d’où l’apparition des différentes inflammations ou blocages articulaires.

Ce qu’il faut faire pour éviter les tendinites en musculation

En ce qui concerne le domaine des activités physiques, la puissance ne se place jamais au premier plan, il faut le contrôle. Le jeu n’est pas d’effectuer beaucoup d’exercices dans un délai déterminé, mais plutôt d’exécuter les bons mouvements pour atteindre l’objectif fixé auparavant. 

 

La biomécanique vous permet de faire des exercices de manières rigoureuses. Grâce à cette science, vous pourrez connaître et comprendre les différentes applications à faire lors de la pratique d’une telle ou telle activité. Il faut savoir les muscles à travailler, les extensions réalisables et les interventions musculaires pour un meilleur contrôle.

 

 Cela vous permet d’atteindre aisément votre objectif tout en réduisant les risques de blessure.

 

Il est aussi à noter que durant les phases concentriques et excentriques, l’angle de travail et la vitesse d’exécution doivent être bien précis. 

 

Mais avant tout cela, une séance d’échauffement est nécessaire pour informer le corps du prochain challenge qu’il va exécuter. Des exercices qui permettent de prévenir le cerveau et le cœur sur l’intensité des pratiques à venir.

 

 Pour finir, n’hésitez pas à clôturer votre séance par des étirements pour assurer l’entretien et l’amélioration de la mobilité musculaire.

 

 

 En misant sur le contrôle et la qualité des mouvements, vous pouvez éviter les erreurs ou les mauvaises postures. Différents maux peuvent survenir suite à des exercices répétitifs mal exécutés, des postures incorrectes ou des gestes inappropriés comme le dysfonctionnement de l’articulation ou le mauvais approvisionnement nerveux.

 

Faites attention aux douleurs musculaires 

La pratique sportive est un moyen pour se sentir bien dans sa peau, toutefois, des postures mal exécutées peuvent vous stopper dans votre élan. Dans ce cas, apprenez à comprendre votre corps pour éviter des douleurs ou des blessures difficiles à guérir.

 

 

Lorsque vous travaillez vos muscles :

 

  • Soyez attentif par rapport aux différents petits maux qui présagent les traumatismes
  • Faites attention aux mouvements qui sont à l’origine de vos maux
  • Évitez de continuer à effectuer des exercices lorsque vous sentez des douleurs
  • Prenez une pause lorsque vous vous sentez mal
  • Consultez un professionnel de la santé lorsque les douleurs persistent.

 

RECOIS GRATUITEMENT TON GUIDE COMPLET DE LA MUSCULATION

 

Il contient toutes les informations pour atteindre ton objectif (anatomie, exercices, méthodes d’intensifications d’entraînements, métabolisme,..) de prise de masse et sèche !

Des conseils pour une pratique sportive saine et réussie  

Durant vos pratiques sportives, ayez toujours en tête que c’est en progressant que vous pouvez atteindre vos objectifs. Voici quelques conseils qui peuvent vous servir.

 

  • Connaissez votre corps, vos limites et adoptez des exercices qui conviennent à votre état d’esprit ainsi qu’à votre âge. Il ne faut pas sous-estimer ni même surestimer votre capacité musculaire. Le jeu est de progresser petit à petit sans jamais forcer les muscles et le corps.

 

  • Soyez vous-même avec vos capacités et vos compétences. Il n’est point bénéfique pour vous de vous comparer aux autres ou de faire plus que vos voisins. Vous ne les connaissez pas et ce dont ils sont capables, donc évitez de soulever plus de poids pour les impressionner. 

Vous pouvez vous développer et devenir fort au fil du temps, séance après séance. En augmentant vos pratiques progressivement, tout en ayant conscience de la biomécanique et de votre intégrité physique, vous pouvez atteindre votre objectif. 

 

Gardez toujours le contrôle de tous vos gestes et postures en fonction de vous, car chaque entraînement est unique. Chacun est différent, donc chacun doit avoir ses propres exercices.

 

 

  • Écoutez votre corps pour savoir s’il est apte ou non à pratiquer des exercices physiques. Des pratiques sportives lorsque vous êtes stressé ou fatigué n’apporteront que des traumatismes à votre corps et non des bienfaits.

 

 

Artiroxyne<sup>®</sup> - Programme bien-être spécial articulations<sup>1</sup>
Eric Favre Laboratoire
26.90 €
ARTIROXYNE® est un complément alimentaire du Laboratoire Eric Favre® à base d’ingrédients sélectionnés. Avec plus de 2035 mg d’ingrédients par prise Artiroxyne® deviendra meilleur allié. Le boswellia contribue à...
Voir le produit

Adoptez une hygiène de vie appropriée

Pour prévenir contre les différentes maladies et maux chroniques, menez une hygiène de vie saine. Pour ce faire :

 

  • Préférez une alimentation équilibrée au lieu de toujours manger de la viande rouge ou d’autres aliments riches en acide urique. Réduisez aussi les boissons alcoolisées et les aliments excitants.
  • Buvez suffisamment d’eau, 2 à 3 litres par jour. N’hésitez pas à en faire autant avant, durant et après vos pratiques sportives.
  • Faites attention à votre hygiène buccale, car les infections bucco-dentaires peuvent aussi causer des tendinites musculaires.
  • Évitez les médicaments aussi possibles que soit. Au lieu de prendre des anti-inflammatoires, préconisez le repos ou l’ostéopathie