Les Différents Métabolismes

Un être vivant se maintient en vie grâce à un ensemble de réactions chimiques. Ces dernières sont également responsables du développement et de la reproduction. Beaucoup méconnaissent ce processus, qui, pourtant, définit l’humeur, accélère ou retarde le vieillissement et aide à maintenir la forme physique. Système plutôt complexe, ces réactions incluent l’anabolisme et le catabolisme. On peut également distinguer deux formes de métabolisme, à savoir le métabolisme basal et le métabolisme en activité. Parlons donc un peu du, ou plutôt des métabolismes. Un élément essentiel à connaître pour maîtriser ses bases en nutrition.

Qu’est-ce que le métabolisme ?

Le métabolisme définit l’ensemble de réactions chimiques qui se produisent dans les cellules de l’organisme du corps humain. Deux mécanismes opposés constituent le métabolisme. Le premier est le catabolisme servant à extraire l’énergie des nutriments.

 

Le second est le métabolisme cellulaire : il s’agit des effets anaboliques, dus à des réactions de synthèse des éléments constitutifs indispensables à la structure et à l’activité des cellules.
On parle aussi de métabolisme énergétique, propre au corps humain, et dont la réaction consiste en une production d’énergie utilisable par les cellules.

 

La molécule énergétique de base, qui est la première responsable de la contraction musculaire, est la molécule d’ATP ou Adénosine Tri-Phosphate, permettant au corps de pratiquer une activité sportive.

 

Lors des efforts plus importants et plus longs, une forme d’ATP est indispensable et ce sont des produits de la mitochondrie, de l’énergie libérée par les triglycérides, des lipides conservés dans les muscles et le tissu adipeux ainsi que le glycogène, du glucose entreposé dans le foie.

 

RECOIS GRATUITEMENT LE GUIDE COMPLET DE LA NUTRITION SPORTIVE

 

Retrouve dans ce Guide toutes les informations essentielles à connaître sur la nutrition (nutriments, superaliments, IG..) pour atteindre ton objectif de sèche ou de prise de masse !

Quels sont les différents métabolismes ?

Quand on parle de métabolisme, il ne s’agit pas d’un seul processus, il existe en fait plusieurs types de métabolismes. On a déjà vu ce que sont le métabolisme cellulaire et le métabolisme énergétique, mais on peut aussi citer le métabolisme basal.

 

Celui-ci consiste en la dépense énergétique d’un corps « au repos », sans aucune activité physique proprement dite. C’est le processus qui assure les activités basiques de l’être humain comprenant la respiration, la bonne marche du système nerveux par le biais du cerveau, la température du corps, le système digestif et autre.


Il y a également le métabolisme en activité qui comprend l’augmentation des besoins énergétiques, assurant le bon fonctionnement de l’organisme pendant des efforts et de grandes dépenses en énergie. Le métabolisme glucidique est spécifique aux glucides et il est assimilé à la synthèse glycogène, essentielle à l’approvisionnement d’énergie sous forme de glucose, la plus courante en matière de sucre.

 

Ces différents métabolismes sont, les uns comme les autres, essentiels à l’organisme, que ce soit pour la respiration cellulaire ou la production d’énergie par la synthèse du glycogène.

Draineur Water Cut
Le draineur nouvelle génération
16.90 €
Voir le produit
Brûleur De Graisse Iron Ultra Fat Burner
 OFFRE PROMO   1 Iron Fat Burner acheté = 1 Liquid Burner OFFERT
49.90 €
Voir le produit
Bruleur de graisse Metadhryne
Avec Metadrhyne, brûlez les graisses incrustées !
24.90 €
Voir le produit

L’impact de l’activité physique sur le métabolisme et la production de molécules d'ATP

Si le métabolisme basal assure le bon fonctionnement des besoins fondamentaux d’un être humain et ses activités basiques, le métabolisme en activité est “lancé” pendant l’exercice physique au moyen des molécules d’ATP qui activent la contraction musculaire.

 

Plusieurs systèmes sont « boostés » par l’exercice physique, à savoir le système nerveux qui va avoir un effet sur le mental ou encore le système hormonal pour permettre la libération et la régulation des hormones nécessaire à l’effort.

 

 

Chez les sujets présentant une surcharge pondérale et qui sont souvent exposés au diabète type 2, le métabolisme glucidique serait amélioré par une dépense conforme à l’énergie libérée par la quantité de glucides dans le corps, notamment dans le sang.

 

Les graisses stockées dans le tissu adipeux seront mieux dépensées et préviennent la dyslipidémie grâce au métabolisme lipidique plus optimisé. Et donc de booster le métabolisme.


On note aussi des conséquences bénéfiques sur l’appareil locomoteur. D’autres tissus composant le corps humain sont aussi stimulés et restaurés, en l’occurrence les tissus osseux, les tissus cartilagineux et les tissus nerveux.

 

Faire bouger son corps agit sur les muscles en leur donnant du volume, de la force, de la souplesse et de l’endurance. C’est aussi le cas au niveau des os dopant leur solidification, leur maintien et prévenant la décalcification.

L’impact des plans alimentaires sur le métabolisme

Le métabolisme assure la santé : s’il fonctionne dans le bon sens, la longévité et le tonus seront assurés, s’il est perturbé, tous les mécanismes en pâtissent. La consommation « équilibrée » d’aliments est la garantie du bon fonctionnement du métabolisme.

 

On note une recrudescence de plusieurs troubles et maladies ces dernières années, à savoir le cancer, le stress, les maladies dégénératives comme celle de Parkinson et la maladie d’Alzheimer, l’obésité et le diabète, les affections digestives et autres.

 

La consommation équilibrée en aliments gras assure un apport en énergie sous forme de lipides. C’est aussi le cas pour les nutritions à base de glucose, en l’occurrence le sucre, qui, en bonne proportion, assure une bonne synthèse du glycogène.

 

Ce n’est pas seulement ces systèmes qui profitent d’un plan alimentaire stable et pondéré, on peut aussi maintenir une bonne forme physique, disposer d’une solidité du système intestinal. La détoxication des organes, essentiellement le foie, sera également assurée.

 

Plus spécifique, l’équilibre acido-basique qui garde le pH du corps et de tout l’organisme sera maintenu. Une bonne balance assure l’élimination des charges acides accumulées dans les poumons et les reins.

 

Les performances cérébrales seront également assurées, les neurones seront ainsi produits et renouvelés systématiquement grâce aux nutriments et aux micro-nutriments contenus dans certains aliments.