Les Hormones Régulent-Elles Vraiment La Perte de Poids ?

Très souvent, l’excès de la ration alimentaire est  considéré comme la principale cause de l’obésité ou le surplus de poids. Cependant, des hormones sont aussi bien à l’origine de l’augmentation ou la réduction du stock de graisse dans le corps. Ce qui nous intéresse c’est les bienfaits des hormones pendant la période de sèche. La régulation de quelques hormones en fonction du sommeil permet de perdre la masse de graisse, difficile à bruler dans notre corps.

 

La Nature Communications a montré un résultat d’étude qui analysait le rapport entre la masse corporelle, le sommeil et les hormones. Cette recherche a démontré que le manque de sommeil augmente la tentation à s’alimenter plus que la normale. En effet, le corps demande plus de quantité d’aliment pour compléter le vide du sommeil. Notamment, dans ce cas, nous perdons totalement le control de notre appétit en mangeant sans arrêt.

Vous pouvez avoir en tête que cela parait contradictoire par rapport aux informations que nous connaissons que les gens qui dorment le plus sont ceux qui ont de la masse corporelle développée. Cependant, il est nécessaire de souligner que l’on parle ici du sommeil qui n’est  pas négligeable  pendant la nuit mais pas la sieste entre temps dans la journée.

 

Lisez cet article jusqu’à la fin pour comprendre qu’une bonne nuit de sommeil peut absolument brûler nos stocks de graisses et perdre de poids autant que nous voulons.

Mais quels sont ses hormones et comment peuvent –elles débarrasser de la masse grasse ?

La leptine

La leptine est une hormone qui est liée à notre système nerveux. Elle participe beaucoup dans la régulation du  métabolisme de notre corps. Pour plus de détails, cette hormone transmet un message à notre cerveau quand nous sommes rassasiés. En effet, en retour, cela permet d’avancer un métabolisme qui brûle une quantité de graisse.


Afin d’optimiser la perte de graisse, une bonne concentration de leptine dans le sang est utile pour que le cerveau réactive au bon moment pour détruire la masse grasse indésirable. La suffisance du taux de leptine dans notre corps dépend en fait de la stabilité de notre sommeil.  Notamment, le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism a publié une étude qui développé ce sujet. En résumé, la recherche disait que la production de leptine est en relation avec la durée de sommeil. D’autre part, le respect du sommeil ou la considération des 8 heures de sommeil complète réduit la production d’autres hormones comme le cortisol et l’hormone qui stimule la thyroïde  ou TSH. Les chercheurs soutiennent que le contrôle neuroendrocrinien de l’appétit est  modéré par le sommeil. En tout, un sommeil complet boost la leptine qui influe le cerveau à commander le métabolisme pour la destruction des graisses puis la perte de poids.

 

RECOIS GRATUITEMENT TON GUIDE COMPLET DE LA MUSCULATION


Il contient toutes les informations pour atteindre ton objectif (anatomie, exercices, méthodes d’intensifications d’entraînements, métabolisme,..) de prise de masse et sèche !

La ghréline

La nuit blanche conduit immédiatement à la faim. Comment cela s’explique ? La principale raison est la ghréline qui est plus stimulé en cas de manque de sommeil. Pourtant cette hormone envoi à son tour au cerveau le désir de manger d’où la persistance de l’appétit. Donc, cette hormone travaille à l’encontre de la leptine. Une étude dans le Journal of Sleep Research parle que l’augmentation significative de cette hormone condamne le corps dans l’obésité.

L’Adiponectine

La régulation de plusieurs processus métaboliques dont l’oxydation des graisses constitue le rôle de cette hormone. L’optimisation du taux d’adiponectine augmente la ténacité en insuline et réduit le risque du diabète. Une publication dans the Journal Physiology and Behavior ou journal de physiologie et du comportement montre une étude qui développe l’interdépendance de la production d’adiponectine et du sommeil. Evidemment, un sommeil réduit joint à une chute du niveau d’adiponectine  qui est une cause majeur des accidents cardiovasculaires chez les femmes de type caucasiennes.  En effet, cette hormone est aussi un anti-inflammatoire qui protège contre les problèmes cardiovasculaires.

Alors, l’adiponectine est aussi une hormone qui brule les graisses.

Bruleur de graisse Metadhryne
Laboratoire Eric Favre Santé
24.90 €
Metadhryne® du Laboratoire Eric Favre® est un produit révolutionnaire dans le domaine de la minceur. Le Laboratoire Eric Favre® a sélectionné 21 ingrédients permettant d’agir à la fois sur les graisses (destockage et élimination),...
Voir le produit

L’insuline

Quand le corps est trop résistant à l’insuline, la personne est régulièrement faible dans le control de sa ration alimentaire. Le Journal of Applied Physiology publie un article qui informe que la persistance de la sensibilité à l’hormone insuline est due à la perte du sommeil chronique. Par conséquent, la faim et l’appétit deviennent une faiblesse du corps. Bien évidemment, l’élévation de la masse grasse est assurée, la prise de poids est inévitable.

Le Glucagon

Cette hormone agit à l’opposé de l’insuline. Le glucagon favorise la transformation de la masse grasse dans le corps. En d’autres termes, elle s’associe avec la graisse dans les cellules graisseuses et les converties en énergie.  4.5 Heures de sommeil  chaque nuit ne permet pas d’avoir un taux suffisant de glucaçon dans le sang.

Le cortisol

Cette hormone produit plus des effets néfastes pour le corps que des bienfaits. The journal Sleep publie un article sur une étude en 1997 qui dit que la hausse du taux de cortisol est identifiable au lendemain soir d’une nuit blanche. Pourtant le cortisol entraine une augmentation de stock de graisse qui affaiblie la masse musculaire. En principe, le pic du taux de cette hormone est causé par un stress incontrôlé, on l’appelle souvent l’hormone de stress.

Effectivement, l’instabilité de sommeil conduit à la nervosité et à l’amplification du stress qui est mauvaises au processus métabolique et cognitif.  

L’hormone de croissance

Pendant le sommeil profond en phase 4, le corps reprend de l’énergie. Mais plus encore, il stimule la production d’hormones dont l’hormone de croissance ou la GH. Nous savons bien les vertus de cette hormone par rapport à la régénération de la masse musculaire.

 

Elle participe beaucoup dans l’amélioration du métabolisme des graisses. Les personnes qui ont fréquemment des troubles de sommeil risque de déstabiliser la production de cette hormone et ne possède pas assez de concentration suffisante pour l’équilibre de la masse musculaire et la masse grasse. Le Journal of Psychiatry and Neuroscience publie une étude réalisée en 1991 que le rabais du nombre d’heures de sommeil réduit la production de l’hormone de croissance. En somme, l’hormone GH stimulée pendant le sommeil est vraiment indispensable pour la carbonisation des graisses. 

Brûleur De Graisse Iron Ultra Fat Burner
 OFFRE PROMO   1 Iron Fat Burner acheté = 1 Liquid Burner OFFERT
49.90 €
Voir le produit
Ketophedrine Ultimate Fat Burner
Ketophédryne®, le brûle graisse spécial régime cétogène !
27.90 €
Voir le produit
Brûle graisses<sup>1</sup>
Eliminez vos kilos superflus avec notre programme BRULE-GRAISSES1 !
9.90 €
Voir le produit