Les Effets de L’œstrogène Sur Les Muscles des Sportifs

L’appellation des hormones dites « mâles » ou « femelles » est un terme inapproprié. Ces hormones sont présentes autant chez l’homme que chez la femme mais à une concentration différente. De ce fait, l’œstrogène fait aussi partie des sécrétions masculines, mais à une valeur infinitésimale dans les conditions physiologiques normaux. Bien évidemment, il existe des formes de pathologie qui inversent ces concentrations et modifient l’aspect interne ou externe de l’individu. L’œstrogène est l’hormone responsable de la reproduction et l’apparition des caractères sexuels secondaires chez la femme.

Les propriétés physiologiques de l’œstrogène

Il existe différents types d’hormones féminines (œstradiol, œstrone, oestriol…) que l’on englobe par le terme œstrogène. Tout comme l’hormone masculine, cette sécrétion prend naissance au niveau des gonades de la femme. Elle est donc produite principalement dans les ovaires, les cellules adipeuses et les glandes surrénales.  La production de l’hormone augmente considérablement à partir de la puberté et ne s’estompe plus jusqu’à un certain âge.

L’œstrogène est responsable du développement des seins, de l’élargissement des hanches, de la pilosité au niveau du pubis et des aisselles, et de la menstruation. Cette hormone stéroïdienne régule les divers phénomènes physiologiques de la femme à savoir le métabolisme osseux ou la croissance musculaire. C’est pourquoi la femme possède une taille plus affinée et moins développée que chez l’homme.

 

RECOIS GRATUITEMENT TON GUIDE COMPLET DE LA MUSCULATION


Il contient toutes les informations pour atteindre ton objectif (anatomie, exercices, méthodes d’intensifications d’entraînements, métabolisme,..) de prise de masse et sèche !

Les effets de l’hormone en fonction du taux corporel

L’œstrogène n’est pas seulement responsable du développement des caractères sexuels chez la femme. La sécrétion possède également un effet sur la perception et les émotions que ressent la personne. Ces caractéristiques varient en fonction du taux d’œstrogène établi par l’organe sexuel. Vous devez savoir que le taux d’hormone contenue dans la femme oscille en fonction de la situation. La production a tendance à augmenter pendant la puberté et la grossesse. Elle a tendance à diminuer au cours de la ménopause, avec une perte de poids considérable ou une diminution du tissu graisseux.

ZMA + 120 Gélules
Eric Favre Nutrition Expert
19.90 €
ZMA+ est un complexe de zinc, de magnésium et de vitamine B6 au dosage maximal pour vous accompagner lors des vos efforts physiques mais aussi au quotidien. Booster votre taux de testostérone grâce au zinc qui contribue au maintien d’un taux normal de testostérone dans le sang ainsi...
Voir le produit

 

 

Cette hormone devrait se situer dans la fourchette normale de concentration chez la femme puisqu’elle favorise des modifications importantes sur son organisme. On entend surtout parler des masses tumorales stimulées par l’excès de production de l’hormone femelle. Ou de la fertilité liée à l’insuffisance du taux d’œstrogène. En cas de règles irrégulières, de bouffées de chaleur, de sueurs nocturnes, d’insomnies, de sécheresse vaginale, de baisse de la libido, d’irritabilité, de maux de tête et de peau sèche, il se peut que le niveau d’œstrogène soit bas. Dans tous les cas, l’œstrogène est considérée comme une hormone puissante qui peut être à la fois néfaste ou bénéfique pour la santé.

Les hommes et leurs taux d’œstrogène 

La production d’œstrogène n’est pas utile pour l’homme. C’est pourquoi sa concentration est si minime. Pourtant, il existe des situations où l’homme n’arrive pas à augmenter convenablement sa masse musculaire malgré des rituels d’exercices et de musculation prolongés. La conséquence visible de plus d’estradiol sur le corps d’un homme est la croissance anormale de tissu mammaire : la gynécomastie. Cette anomalie arrive lorsque le niveau de testostérone diminue. Alors, le taux d’œstrogène augmente pour féminiser l’homme (une légère modification de la voie, du ton, un comportement féminin, une susceptibilité accrue, etc.).  Mais également une perte musculaire et un développement plus ou moins marqué des seins, une accumulation des gras au niveau abdominal, une perte de libido, une virilité et un risque accru de maladie de la prostate.

Réduire le taux d’œstrogène chez l’homme ou chez la femme

Il faut savoir que de nombreux produits chimiques en circulation dans notre environnement et dans notre alimentation sont responsable des effets des œstrogènes dans notre organisme. On les appelle les « Xénoestrogènes », soit des œstrogènes étrangers, venant de l’extérieur du corps. Il est donc important de les éviter dans la mesure du possible. Ils se retrouvent surtout dans les contenants ou la plupart des produits à base de plastiques. Les détergents et produits de nettoyages. Dans les pesticides et les engrais chimiques. Voici quelques conseils :

 

  • Faire de la musculation de façon régulière : la formation de muscles stimule la production de testostérone et la testostérone s’oppose aux effets de l’œstrogène. En effet, les taux de testostérone et d’œstrogène sont interreliés (quand l’un augmente, l’autre diminue). Cette pratique devrait être efficace si la production en testostérone est encore dans la norme.
  • Éviter les Xenoestrogènes (substances chimiques à effets oestrogéniques) comme les pesticides et autres produits chimiques d’usage domestique, en particulier les insecticides vaporisés. Faites attention à l’usage de ces produits toxiques dans votre quotidien et diminuez les risques de variation hormonale. Attention aux plastiques : ne chauffez pas la nourriture au micro-ondes dans des plats de plastique, évitez de laisser l’eau dans les bouteilles de plastique à la chaleur dans l’auto.
Turbo Testo - Pro Series
Eric Favre Nutrition Expert
24.90 €
Turbo Testo2 Pro Series est un complément alimentaire composé de 11 actifs pour une puissance maximale. Une formule exclusive développée par notre laboratoire et unique sur son marché. Stimulateur de performance1, Turbo Testo Pro Series participe également au maintien du tonus du...
Voir le produit

 

  • Éviter les médicaments qui augmentent le taux d’œstrogènes ou diminuent le taux de testostérone comme les inhibiteurs des récepteurs H2 (Tagamet, Zantac), les benzodiazépines (Valium, Xanax), quelques médicaments pour le cœur (Lanoxin, Norvasc) et certains antibiotiques (Kétoconazole, Métronidazole).
  • Faire diminuer la graisse abdominale : la testostérone se convertit directement en œstrogènes dans la graisse abdominale par l’action de l’enzyme aromatase. Ce n’est pas une coïncidence de voir des seins proéminents à cause d’un développement mammaire chez les hommes en obésité.
  • Limiter l’alcool : Une faible consommation d’alcool peut augmenter le taux de testostérone. En revanche, une consommation excessive d’alcool augmente la quantité d’œstrogène présent dans la circulation sanguine.
  • Manger de la viande biologique. Les animaux d’élevage industriel sont traités avec des œstrogènes avant l’abattage ce qui les fait engraisser et retenir de l’eau. La viande biologique issue d’animaux nourris à l’herbe est excellente pour booster votre niveau de testostérone : elle contient un peu de cholestérol, quelques graisses saturées et tous les acides aminés essentiels. Les viandes issues d’élevage industriel et intensif renferment des traces d’œstrogènes