L’Anatomie En Musculation

Pour tout adepte ou amateur de musculation, avant de vraiment plonger dans le milieu. La première chose à retenir c’est comment va réagir son corps vis-à-vis du sport et quelles sont ses limites. Effectivement, le corps humain est constitué par un réseau complexe de plus de 640 muscles tous dotés soit de fonction motrice, soit pour maintenir le dynamisme du corps et encore d’autres fonctions. Il est essentiel, pour se forger un beau corps de connaitre la base des groupes musculaires, cela facilitera ainsi une meilleure analyse corporelle propre mais aussi une correction des mouvements, ainsi qu’une adaptation et un ciblage des parties essentielles pour une bonne prise musculaire. Pour connaitre les bases sur les muscles, voici quelques paragraphes qui détaillent surtout les muscles superficiels.

Les muscles de la partie supérieure du corps

D’une façon généralisée, seul un faible pourcentage de sportif dans n’importe quel domaine, connait vraiment ce que sont les groupes musculaires. Ils ne connaissent que les plus célèbres comme les pectoraux, les abdominaux, les biceps et encore, ils les connaissent de par leur nom mais pas par rapport à leur fonction. Cela qui cause souvent des blessures fréquentes chez certains car ils ne connaissent ni la limite du corps ni les gestes opportuns pour éviter ce genre de situation.

 

Les groupes musculaires du bras

Pour un adepte de musculation, avoir une large circonférence des bras est une des choses les plus importantes. Il comprend le biceps qui assure des mouvements de rotation de l’avant-bras et est constitué par une partie antérieure, le biceps brachial et extérieure, le brachial. Ce dernier constitue 1/3 du volume total en opposition au triceps 2/3 du volume, dans la partie postérieure du bras assurant les mouvements d’extensions et subdivisé en 3 parties : vaste latéral, vaste médial, le long chef.

 

Pure Whey Protein Native 100% Isolate
 OFFRE PROMO   1 Pure Whey Protein Native 100% Isolate 2kg acheté = 1 AAKG + SHAKER OFFERT
83.90 €
Voir le produit
Glutamine Pro Zero
Pure L-glutamine favorise la récupération après un exercice intense
23.90 €
Voir le produit
Pure Creatine - Créatine Pro Zero
Creatine Pro Zero améliore les capacités physiques sur séries d’exercices intenses
19.90 €
Voir le produit

Puis il y a les épaules ou deltoïdes qui sont considérées comme un grand muscle et sont essentielles pour effectuer tout type de mouvement impliquant la partie supérieure. Chacune est subdivisée en 3 groupes musculaires : antérieure, latéral et postérieur. Ces derniers œuvrent ensemble pour permettre des mouvements de flexion et d’abduction et aussi des extensions. Mais les épaules sont essentielles, en permettant aux bras d’effectuer des mouvements de rotations. Les avant-bras terminent l’action, et ils sont faits d’assemblages de plusieurs fibres musculaires dont leurs rôles sont de permettre des mouvements des doigts et de la main mais aussi ils sont en osmose avec les mouvements du biceps. Les muscles sont le brachio-radial, le fléchisseur ulnaire du carpe et le long palmaire.


Les groupes musculaires de la ceinture scapulaire

On y distingue les trapèzes qui, chacun est subdivisé en partie supérieure, médiane et inférieure. Ils peuvent être combinés avec des mouvements des épaules lors des entrainements car ils sont reliés. Et leur rôle est de permettre des mouvements de ces dernières ainsi qu’un mouvement de la tête sur trois côtés. En second lieu viennent les pectoraux, subdivisés en deux. Ils sont parmi les grands muscles les plus sollicités par de nombreux athlètes de par leur morphologie, en plus ils donnent une telle forme au thorax qui est très agréable à voir. Et puis viens le petit pectoral qui est un muscle situé plus en profondeur. Le pectoral est essentiel pour les mouvements de rapprochements du bras. Son développement peut être notamment effectué par des pompes ou des développés couchés.

Le grand dorsal est un grand muscle ou même le plus grand muscle du corps humain. Sa superficie entoure une grande partie de la cage thoracique en allant d’un bout des pectoraux jusqu’au bas du dos. Son développement se fait par des mouvements d’escalades en s’appuyant sur l’unique force des bras. Il permet donc un libre mouvement du tronc et des bras.


Les muscles de la paroi abdominale

Cette partie-là est l’une des plus complexe à travailler car elle utilise à la fois le mouvement d’un groupe de muscles. Elle est composée de 3 parties qui sont les obliques situés sur les extrémités et permettent des mouvements de rotation, inclinaison du tronc et du bassin. Ensuite, le grand droit de l’abdomen se situant en surface et au-dessus des muscles obliques et transverses. La difficulté dans l’apparition des tablettes de chocolat c’est que ce sont tous des muscles situés en profondeur donc très difficile à cibler.

 

RECOIS GRATUITEMENT TON GUIDE COMPLET DE LA MUSCULATION


Il contient toutes les informations pour atteindre ton objectif (anatomie, exercices, méthodes d’intensifications d’entraînements, métabolisme,..) de prise de masse et sèche !

Les muscles des membres inférieurs

Les adducteurs

Comme le nom l’indique, ce sont les muscles qui s’opposent aux abducteurs. Ils permettent un mouvement de retour d’un membre vers le corps. On les observe à l’intérieur de la cuisse. Ces muscles jouent un rôle primordial dans la station debout en permettant de rester droit mais aussi de garder l’équilibre et cela même en appui sur une seule jambe, cela en verrouillant le bassin. Les adducteurs s’étendent du pubis à la crête verticale postérieure du fémur mais ils se composent de plusieurs muscles dont : le grand adducteur, le long adducteur, le pectiné et le gracile (ou droit interne). Mais en plus de jouer un rôle dans la station debout, ils permettent flexion ou rotation, cela se ressent parfaitement au niveau des jambes lors d’une montée d’escaliers. Ils sont donc les plus travaillés par les footballers. Dans le domaine de la musculation, leur premier travail garantit les courbatures du lendemain.

 

 

Les fessiers

Les fessiers sont sans contexte des muscles très appréciés du regard, chez les deux sexes, ils sont donc très travaillés actuellement. Mais ils n’ornent pas juste le corps, ils sont les plus volumineux et les plus puissants. Effectivement, ces muscles stabilisent le bassin et permettent le mouvement des cuisses. Ils sont un ensemble formé du : grand fessier, qui leur donne cette forme bombée très prisée, du petit et du moyen fessier.

 

 Les ischio – jambiers

 Plus communément connus sous le nom de muscles à l’arrière de la cuisse. Ils jouent un rôle important dans la flexion du genou et des jambes mais aussi dans l’extension de la hanche. Ils sont également très sollicités dans la marche et la position’ debout. Les travailler dans une course à pieds est très fréquent. L’ensemble des ischios-jambiers compte donc 3 muscles : Le biceps fémoral, Le demi-tendineux, Le semi-membraneux. Ces muscles s’étendent au bassin (partie utilisée pour s’asseoir) au-dessous du genou. Le semi tendineux est interne, vient ensuite le semi membraneux et à l’extérieur, le biceps fémoral.

Exercices pliometriques, pOLYARTICULAIRES et autres

En musculation, il existe deux types d’exercices, le premier regroupe les exercices d’isolation et le second constitue les exercices polyarticulaires. Particulièrement, ces derniers sont des travails d’articulations et de différents groupes musculaires. A l’exemple, le soulevé de terre, le développé couché font parties des exercices polyarticulaires. Notamment, le soulevé de terre mobilise plusieurs articulations dont les hanches, les genoux, les mollets, les quadriceps, les ischios-jambiers, les trapèzes, les lombaires, le bas du dos, le grand dorsal, les abdos, le grand et moyen fessier, les muscles de l’avant bras, bref tout un tas d’articulations. Découvrez les bienfaits des exercices polyarticulaires.

Parfois pour perfectionner les trainings il est essentiel de faire des exercices pliométriques et de faire régulièrement les meilleurs exercices de bases en musculation.