Anatomie : Les Bras

Amateur ou professionnel, les pratiquants de cette activité sportive ont tendance à  se consacrer plus sur les exercices des muscles du bras. Mais il est vivement conseiller de s’informer avant de s’aventurer dans n’importe quel exercice car la musculation elle-même s’appuie sur des principes biomécaniques, sur l’anatomie, sur la physiologie et aussi des facteurs neuromusculaire, cardio-vasculaire et hormonaux.

Donc il est nécessaire de bien savoir sur quel muscle le travail consistera et quel est le rôle de chaque muscle sollicité.

Le bras se constitue de groupes de muscles (les biceps, les triceps et les avant-bras) qui à leur tour se composent de plusieurs portions musculaires.

Les biceps

« Les biceps » est le nom le plus évocateur que l’on accorde au bras. Formés par un groupe de muscles, les biceps se constituent de quatre muscles principaux : la courte portion des biceps, la longue portion des biceps, le brachial antérieur et le coraco-brachial. Il est impératif de travailler tous ces muscles afin d’avoir une masse musculaire bien développée. Dans le cas contraire la perte de quelques centimètres ou millimètres de bras sera occasionnée par le retard d’une de ces parties musculaires.

 

  • La courte et la longue portion des biceps

Ces deux muscles sont les vrais responsables de l’appellation « bi » (deux) des biceps. La courte et la longue portion des biceps représentent donc deux faisceaux musculaires qui se diffèrent par leur point d’attache au niveau osseux.

En effet, les vrais biceps à savoir les deux portions se terminent à l’aide d’un tendon très puissant sur le même point d’insertion inférieur qui est le radius ou encore l’os de l’avant-bras. Quant à leurs points d’insertion supérieurs, chaque faisceau possède son propre point d’attache. La portion courte, elle s’insère sur l’humérus alors que la portion longue, elle s’insère sur l’omoplate.

La longue portion des biceps détient l’avantage d’être la plus exposée en raison de son positionnement du côté extérieur du bras. Mais malheureusement, cet avantage ne permet de profiter au maximum des exercices car contrairement à la courte portion qui se situe sur le côté intérieur du biceps, il se trouve que la longue portion occasionne le plus de retard.

Ce retard est justifié par le fait que la majorité des exercices du biceps priorisent la courte portion en ayant le coude positionné vers l’avant.

Cependant, ces deux faisceaux exercent le même rôle : ils permettent la flexion ainsi que la rotation de l’avant-bras sur le bras.

 

  • Le brachial antérieur

De caractère profond, le muscle brachial antérieur se situe en dessous des biceps sur la face avant de l’humérus. Il se positionne de façon vertical pour prendre insertion sur la face de l’ancien cubitus ou encore l’os ulna.

Le brachial antérieur a la réputation d’être un muscle court, néanmoins il joue un rôle important quand il s’agit d’exploser la taille du bras. Effectivement caché sous la courte et la longue portion, le développement du brachial antérieur provoque une poussée des biceps vers le haut. Ce qui équivaut à un gain de masse musculaire. Les exercices à la poulie haute comme le curl sont les plus proposés pour stimuler ce muscle.

En terme de fonction, le brachial antérieur permet la flexion et la pronation de l’avant-bras sous le contrôle du nerf musculo-cutané.

 

  • Le coraco-brachial

Appelé aussi long supinateur, le coraco-brachial se dit être à la fois un muscle des biceps et de l’avant-bras en raison de son positionnement. Son insertion supérieur se situe assez haut sous les biceps c’est-à-dire au niveau de l’humérus sur le bord latéral, tandis que son insertion inférieur se trouve sur l’apophyse styloïde du radius. Mais la majeure partie du long supinateur se trouve dans l’avant-bras car il s’enroule vers l’avant-bras en descendant vers le coude.

Son développement permet donc un gain en épaisseur à la fois du biceps et de l’avant-bras. Ce qui fait de lui, le muscle le plus apprécié des pratiquants. Il est à noter que ce muscle tient un rôle important dans les levées de poids car il vient s’ajouter au biceps durant les exercices de flexion de bras. Ce muscle est donc supinateur de l’avant-bras et fléchisseur du coude.

 

RECOIS GRATUITEMENT TON GUIDE COMPLET DE LA MUSCULATION


Il contient toutes les informations pour atteindre ton objectif (anatomie, exercices, méthodes d’intensifications d’entraînements, métabolisme,..) de prise de masse et sèche !

Les triceps

Se situant à l’arrière du bras, le triceps est connu aussi sous le nom triceps brachial. A l’opposé des biceps, ils servent à tendre les bras. Ce sont donc des muscles extenseurs du coude.

Les triceps se composent de trois faisceaux à savoir : la longue portion, le vaste interne et le vaste externe.

  • La longue portion

Cette portion est le faisceau le plus volumineux des triceps. Il fait partie des ceux qu’il faut prioriser pour augmenter le tour de bras. Malheureusement, la longue portion n’est pas très visible car elle est masquée par le torse en se servant de l’omoplate comme point d’insertion supérieur et du coude comme point d’insertion inférieur. Ce qui fait de ce faisceau, le seul faisceau bi-articulaire des triceps.

  • Le vaste interne et externe

Ces deux faisceaux sont tous les deux mono-articulaires. Ils s’attachent sur la portion de l’humérus (portion haute : externe, portion médiane : interne) et au niveau du coude.

Ce qui différencie ces deux faisceaux est leur disposition au niveau du bras. Tout comme la longue portion, la vaste interne se situe dans la partie interne du bras donc elle est masquée par le torse contrairement au vaste externe qui est la partie visible du triceps car elle se trouve dans la partie externe du bras. Cette portion externe du triceps est donc responsable du résultat visuel rapide des triceps.

NB : Considérer comme muscle antagoniste des biceps, les triceps ont la réputation d’être plus volumineux et plus forts que ces derniers. Il est donc du devoir de chaque pratiquant de les solliciter le plus souvent en raison de leur fort potentiel.

Glutamine Pro Zero
Pure L-glutamine favorise la récupération après un exercice intense
23.90 €
Voir le produit
Pure Creatine - Créatine Pro Zero
Creatine Pro Zero améliore les capacités physiques sur séries d’exercices intenses
19.90 €
Voir le produit
Whey Zero
Un concentré de protéines whey parfum vanille
54.90 €
Voir le produit

Les avant-bras

Divisés en deux groupes : les extenseurs et les fléchisseurs, les avant-bras sont constitués par 13 muscles mais nous allons nous concentrer seulement sur l’un de ses composants : le long supinateur.

Reconnu pour son caractère volumineux et puissant, le long supinateur se situe dans la partie haute de l’avant-bras. On le tient comme responsable de la flexion des bras et de la position neutre de la main. Il joue un rôle dans le développement de l’avant-bras mais s’ajoute aussi aux biceps en remplissant la partie située au-dessus du coude.

 

En se basant donc sur ces vues anatomiques des muscles du bras, nous pouvons en déduire qu’un bras comporte plusieurs muscles et portions qui nécessitent chacun des exercices bien définis pour un bon résultat.

Quelques exercices pour muscler les bras