Quelle Est L’Utilité Du Phosphore Pour Le Corps Humain ?

Le phosphore est un sel minéral indispensable pour toutes les réactions chimiques à l’interne des cellules. Quels sont les rôles de ce sel minéral au niveau de l’organisme ? Quelle quantité de phosphore faut-il consommer ? Quels risques peuvent-ils apparaître en cas de manque ou en cas d’excès en phosphore ? Et quelles sont les interactions ? Cet article répondra à toutes ces questions. 

Quelle est la description du phosphore ? 

Le phosphore fait partie des sels minéraux dans le corps humain et de façon abondante par rapport aux autres sels minéraux. La contenance de phosphore dans le corps d’un adulte est de 700g et qui se présente particulièrement sous forme de phosphates de calcium, de sodium ou de potassium. Dans le tableau périodique des éléments, il est symbolisé en P. 

Quels sont les rôles du phosphore dans le corps humain ?

Le phosphore participe à plusieurs rôles dans l’organisme :

 

  • Le phosphore, en s’associant au calcium assurent la solidité des dents et des os. Ces derniers contiennent 85% de phosphore. 
  • Le phosphore constitue également l’ensemble des cellules. Il se trouve particulièrement dans leur membrane. 
  • Ce sel minéral participe à l’intervention de la mise en réserve et la libération de l’énergie. Il se lie avec plusieurs enzymes et les actives. 
  • L’équilibre acidobasique dans le sang est assuré par sa présence car il contribue au maintien de cet équilibre.   

 

RECOIS GRATUITEMENT LE GUIDE COMPLET DE LA NUTRITION SPORTIVE

 

Retrouve dans ce Guide toutes les informations essentielles à connaître sur la nutrition (nutriments, superaliments, IG..) pour atteindre ton objectif de sèche ou de prise de masse !

Quelle quantité d’apport nutritionnel est-elle recommandée ? 

La référence nutritionnelle de phosphore varie selon la tranche d’âge.

 

  • Pour les enfants de 1 à 3 ans : la quantité est de 360 mg par jour. 
  • Pour les enfants de 4 à 6 ans : la quantité est de 450 mg par jour. 
  • Pour les enfants de 7 à 9 ans : la quantité est de 600 mg par jour. 
  • Chez les adolescents de 10 à 14 ans : la référence est de 830 mg par jour. 
  • Chez les adolescents de 15 à 18 ans : la référence est de 800 mg par jour. 
  • Pour les adultes : la quantité est de 700 mg par jour. 
  • Pour les femmes enceintes : la quantité est de 800 mg par jour. 
  • Pour les femmes qui allaitent : la quantité est de 850 mg par jour. 
  • Et pour les personnes âgées supérieures à 75 ans : la quantité est de 800 mg par jour. 
Vitamino+ Immunité, anti fatigue, Multivitamines et minéraux
Laboratoire Eric Favre Santé
8.90 €
Les changements de saison sont souvent synonyme de fatigue, baisse de vitalité... Pour booster sa forme et renforcer son immunité, rien ne vaut un cocktail à base de vitamines, de minéraux ou de plantes. Vitamino+ est un complément alimentaire complet (vitamines, minéraux et acides...
Voir le produit

Quels sont les aliments riches en phosphore ?

Le phosphore est présent dans quasiment toutes les nourritures. Mais les aliments les plus riches en phosphore sont les fromages, les abats, les fruits à coque, les viandes et les volailles, les œufs et les poissons. La levure de bière et le germe de blé sont des compléments en apport de phosphore.

 

Comme exemple : 30g de comté (équivalent d’une part) + 120 g de blanc de poulet (équivalent d’un blanc) = 100% d’apport en phosphore recommandé pour une personne adulte.

 

Ci-dessous une liste qui montre les autres références de sources nutritionnelles en phosphore : 

Teneur en phosphore en mg pour 100 g d’aliment 

  • Blanc de poulet cuit 480 
  • Bœuf cuit 200 
  • Cabillaud cuit 240 
  • Crabe ou tourteau cuit 345 
  • Emmental, Comté, Beaufort, Parmesan 625 à 810 
  • Foie d’agneau ou de génisse cuit 425 à 485 
  • Fourme d’Ambert 1040 
  • Fromage de chèvre en crottin 280 
  • Germe de blé 1030 
  • Gouda, Mimolette, Morbier 500 à 520 
  • Graine de sésame 605 
  • Jambon blanc 425 
  • Lait, yaourt nature ou fromage blanc 95 à 115 
  • Levure de bière 1300 
  • Maquereau, thon ou saumon cuit 270 
  • Müesli floconneux aux fruits secs 315 
  • Noix, amande, pistache, noix de cajou, noisette 385 à 460 
  • Œuf cuit 200 
  • Pain complet 255 
  • Porc, veau ou agneau cuit 220 à 235 
  • Riz complet 235 
  • Sardine à l’huile en boîte 530 

Que se passe-t-il en cas de manque ou d’excès en phosphore ?

Comme toutes les autres substances dans l’organisme humain, le manque ou l’excès en phosphore peut provoquer des impacts négatifs.

 

Les risques et les causes en cas de sous-dosage en phosphore :

Le manque en phosphore est souvent répertorié chez les enfants dans les pays où il y a des problèmes de malnutrition et de dénutrition. Pour une personne adulte, ce manque peut être causé suite à une longue durée de traitement d’antiacide à base d’aluminium. Il peut être également dû à une intoxication alcoolique chronique de longue durée.

 

Cette carence peut se manifester par la présence d’une perte d’appétit. Les muscles deviennent faibles et il y a également des troubles de la coordination à la marche. Elle peut également provoquer une anémie et des troubles osseux dont le rachitisme chez un enfant et l’ostéomalacie ou déminéralisation osseuse chez les adultes.

 

Les risques et les causes en cas de surdosage en phosphore :

Les apports en phosphore sont souvent au-dessus des apports nutritionnels recommandés. Plus, il y a une consommation excessive de phosphore, plus le taux de phosphore dans le sang augmente. Cela provoque une hyperphosphorémie où le taux de phosphore dans le sang est en surdosage.

 

Ce surdosage cause une perturbation du métabolisme de calcium. Il engendre également une déminéralisation des os et des calcifications anormales, particulièrement au niveau des reins. Néanmoins, si l’apport en calcium est suffisant, le corps peut tolérer le surdosage en phosphore. La dose limite de sécurité est fixée à 2500mg (2,5g) de phosphore par jour, selon l’avis d’un expert français.Des chercheurs étudient le lien entre le surdosage de phosphore suite à la consommation abondante des nourritures qui contiennent des additifs avec du phosphore (en particulier aux Etats-Unis, comme les fast-foods et les repas prêt à porter) et l’augmentation du risque cardio-vasculaire. 

 

Le surdosage en phosphore pourrait aussi engendrer une formation de calcules dans les artères. La consommation des aliments qui utilisent des additifs en phosphore peut également causer le surdosage comme l’acide orthophosphorique (E 338), qui est utilisé à acidifier les sodas, l’orthophosphate de calcium (E 341), qui sert à enrichir certains aliments en calcium, les di, tri et polyphosphates (E 450, E 451, E 452), utilisés pour fabriquer certains fromages fondus ou comme ingrédients de texture de certaines charcuteries.

 

Quelles sont les interactions avec le phosphore ?

La prise de phosphore et de supplément de magnésium doit être espacée des repas étant donné que les sels de phosphates réduisent l’assimilation du magnésium.
L’assimilation du phosphore est réduite par les médicaments anti-acides qui sont à base des sels d’aluminium. Une carence en phosphore peut être causée à long terme.

Pour conclure

En somme, le phosphore contribue au renforcement des os et des dents et aussi au bon fonctionnement des muscles. Ce qui fait qu’il est indispensable d’avoir un apport suffisant en phosphore. Éviter également les carences et les excès afin d’éloigner les causes négatives de ces derniers. Il faut donc respecter les apports nutritionnels recommandés pour chaque personne selon son âge.