Qu’Est-Ce Que Le Sélénium ?

Le sélénium fait partie des oligo-éléments antioxydants. Tout comme les minéraux, les oligo-éléments sont essentiels au bon fonctionnement du corps. Le sélénium fait une intervention dans le métabolisme des radicaux libres. Il intervient également dans le métabolisme des autres substances qui sont produites par l’oxydation des lipides au sein des membranes cellulaires. Le sélénium participe beaucoup dans le métabolisme, comme au niveau du foie et à la contribution du maintien des muscles squelettiques, cardiaques et des spermatozoïdes. Cet article parle des autres rôles de cet oligo-élément. Il parle également de ses apports nutritionnels conseillés, ainsi que les impacts en cas de carence ou d’excès en sélénium. 

Le sélénium, c’est quoi ?

Comme cité au-dessus, le sélénium est un oligo-élément antioxydants. Il est rattaché à diverses protéines, dans l’organisme. Il est particulièrement conservé dans les muscles.

Quels sont les avantages et les rôles du sélénium ?

Il existe plusieurs bienfaits du sélénium : 

  • Le sélénium participe dans la structure de nombreuses enzymes anti-oxydantes dont les glutathions peroxydases et la thiorédoxine réductase. Ces enzymes participent à la neutralisation de l’excédent de radicaux libres situés dans le corps. Ces radicaux libres accélèrent le vieillissement des cellules et accentuent l’apparition des différentes maladies, en particulier les maladies cardiovasculaires. 
  • La présence de la thiorédoxine réductase contribue à la régénération des vitamines C et E. Ces derniers ont aussi un rôle d’antioxydant. 
  • Le sélénium joue également le rôle de modulateur des réponses immunitaires, particulièrement des antivirales et anti-inflammatoires. 
  • Il sert aussi à détoxifier certaines substances toxiques comme les métaux lourds et les molécules étrangères dont les xénobiotiques. 
  • Cet oligo-élément intervient également dans le métabolisme thyroïdien. 

 

RECOIS GRATUITEMENT LE GUIDE COMPLET DE LA NUTRITION SPORTIVE

 

Retrouve dans ce Guide toutes les informations essentielles à connaître sur la nutrition (nutriments, superaliments, IG..) pour atteindre ton objectif de sèche ou de prise de masse !

Quelles sont les références ou apports nutritionnels recommandés ?

La référence nutritionnelle recommandée varie selon la proportion du poids du corps de chaque individu. 

  • Chez les enfants, l’apport est fixé à 1µg par kilo de poids et par jour. 
  • Chez les adultes, que ce soit hommes ou femmes, l’apport est limité à 70 µg par kilo du poids et par jour. 
  • Pour les personnes âgées supérieures à 75 ans, la référence recommandée est de 80 µg par jour. Il faut prendre en compte la hausse du stress oxydatif avec l’avancée en âge. Cela va permettre de maintenir le bon fonctionnement du système immunitaire. 
  • Pour les sportifs qui font des activités intenses, l’apport est fixé de 10 à 30 µg par jour selon l’équivalence de la dépense énergétique. Il faut prendre en compte également les phénomènes oxydatifs dus au travail des muscles. 

Comme par exemple : 50 g de lentilles cuites (équivalent de 2 cuillères à soupe rasées) + 50 g de thon en boîte (équivalent de demie boîte) + 1 œuf = 100% de l’apport recommandé pour une personne qui pèse 60 kilos. 

Programme 10 Jours Pure Collagen +
Eric Favre Wellness
19.90 €
Pure Collagen + à destination de la peau, cheveux et ongles
Voir le produit

Quels aliments apportent de sélénium ?

Beaucoup sont les sources alimentaires de sélénium. Mais les poissons et les fruits de mer sont les plus riches en sélénium. Après, il y a aussi les viandes, les œufs, les aliments céréaliers complets, les abats, les fruits à coques et les légumes secs. La levure de bière est aussi un complément des apports en sélénium.

 

Voici un exemple de référence de teneur en sélénium selon les aliments :

Teneur en sélénium en microgrammes (µg) pour 100 g d’aliment

  • Canard cuit 35

  • Champignon de Paris 22

  • Chou vert cuit 15

  • Foie de veau cuit 22

  • Jambon cru ou cuit 23 à 24

  • Lentille cuite 40

  • Levure de bière 71

  • Limande cuite 73

  • Lotte grillée 425

  • Maquereau cuit 95

  • Merlu cuit 119

  • Moule cuite 58

  • Noix 19

  • Œuf cuit 20

  • Palourde ou crevette rose cuite 52

  • Pâtes au blé complet 131

  • Pois chiche cuit 45

  • Poivron rouge 19

  • Poulet cuit 17

  • Rôti de porc cuit 39

  • Sardine en boîte 48

  • Thon en boîte 68

Que se passe-t-il en cas de manque ou d’excès en sélénium ?

Il existe plusieurs impacts si la référence nutritionnelle en sélénium n’est pas respectée.

 

Les impacts en cas de manque en sélénium : risques et causes

Il a été découvert que le manque en sélénium provoque la maladie de Keshan, en d’autres termes une maladie d’insuffisance cardiaque. Sa présence est donc indispensable pour l’organisme car cette maladie cardiomyopathie peut être mortelle en cas de carence en complémentation de cet oligo-élément.
Un apport insuffisant comme lors des régimes végétaliens, ou dû à une mauvaise assimilation suite à une infection de l’intestin grêle (maladie cœliaque, maladie de Crohn) peut également causer le manque en sélénium. Cette carence se traduit après par une arythmie cardiaque. Les résistances en infections aussi deviennent très faibles. Les muscles deviennent faibles également. Ça provoque aussi une anémie. Des manifestations arthrosiques sont aussi des symptômes de la carence en sélénium. Et si cette carence est suivie d’une carence en iode, elle peut provoquer une hypothyroïdie ou une insuffisance en hormones thyroïdiennes.

Les impacts en cas de surdosage en sélénium : risques et causes

Si le corps fait un surdosage en sélénium, cela peut provoquer une sélénose. Elle se manifeste par des lésions cutanées. Les cheveux et les ongles tombent aussi. Il y a également la présence des troubles digestifs. Le corps devient fatigué et irrité. Ça provoque également une mauvaise haleine à l’odeur d’ail avec un goût de métal dans la bouche.
Le surdosage en sélénium peut être dû à un complément excessif. Dans certaines régions, la consommation d’une eau ou d’une boisson riche en sélénium peut provoquer ce surdosage. L’apport en sélénium de l’eau du robinet est fixé à 10µd par litre en France.
D’après un expert français, la dose limite de sécurité en sélénium est limitée à 150 µg par jour. Cela comprend toutes les sources dont les aliments, les eaux de boissons, voire même les suppléments alimentaires. Pour les autres pays, la dose est supérieure, qui est de 400µg par jour comme aux Etats-Unis par exemple.

 

Quelles sont les interactions ?

  • Les apports en fibres, en phosphore ou en métaux lourds (comme plomb ou mercure) diminuent l’assimilation du sélénium.
  • Lors d’une prise des suppléments alimentaires multivitaminés, il faut éviter d’associer un sélénite de sodium à une forte dose de vitamine C, plus de 60g car cela peut bloquer l’assimilation du sélénium. Néanmoins, une faible dose de vitamine C n’a pas d’impact.

Pour conclure

En somme, le sélénium est l’un des oligo-éléments indispensables pour que le métabolisme puisse bien fonctionner. Il participe beaucoup dans la détoxification du corps, ainsi que dans des nombreuses structures d’enzymes. Il faut juste respecter la dose recommandée pour chaque corps selon sa tranche d’âge. Eviter également les carences ou les surdosages afin d’éloigner tous les inconvénients.