Nutrition Anti-Inflammatoire

Tout ce qui est étranger au corps humain, active notre système immunitaire pour le mettre en alerte. Ce processus est appelé inflammation. Les corps étrangers peuvent être du pollen, des produits chimiques, des microbes (maladies) ou bien des aliments mal supportés. Il est essentiel d’identifier les aliments qui causent cet inflammation. On peut alors adopter un régime alimentaire dit anti-inflammatoire. Dans cet article vous retrouverez quels aliments sont à éviter et à privilégier.

À ÉVITER OU À CONSOMMER AVEC MODÉRATION

Les Sucres et Farines

 

Lorsque vous mangez en permanence des aliments riches en sucres et farines, les pics de sucre sanguin peuvent générer des réactions inflammatoires comme par exemple des maux de tête, fatigue, mauvaise humeur…

 

Certaines Graisses

Les huiles dites « de cuisson », à savoir soja, maïs, tournesol contiennent des ingrédients qui causent une réaction inflammatoire. Les acides gras en cause sont à longues chaînes, plus durs à digérer et trop riche en oméga-6. 

 

Gardez l’huile d’olive pour les salades, elle s’oxyde facilement. Pour la cuisson, pensez à utiliser l’huile de coco, qui contient des acides gras à chaînes moyennes, facilement utilisés par le corps. Sa température d’oxydation est très élevée et elle ne se dégrade pas comme les huiles de céréales.

 

Les acides gras trans ou graisses hydrogénées, vous les connaissez sûrement, comme l’huile de palme. En injectant de l’hydrogène dans l’huile, on lui donne une consistance solide qui permet de faire tenir les gâteaux et les sauces industrielles. En général, évitez les plats préparés qui contiennent des sucres ajoutés et des mauvaises graisses comme des graisses hydrogénées.

 

Les Produits laitiers

Le lactose contenu dans le lait comporte un allergène qui déclenche des réactions inflammatoires. Avec l’âge, l’organisme produit moins d’enzymes digestives (la lactase) nécessaire à l’assimilation du lactose. Donc il serait judicieux de « limiter » votre consommation de produits laitiers.

 

Le gluten et les produits céréaliers

Le gluten, la protéine principalement contenue dans le blé et d’autres céréales comme l’épeautre, le seigle ou encore l’orge est parfois mal digéré. 

 

Jusqu’à 10% de la population mondiale serait concernée. Abimant la paroi de l’intestin, ce dernier peut devenir perméable et laisser ainsi passer des corps étrangers dans votre sang, votre organisme y répondant : c’est l’inflammation générale. Crampes d’estomac, ballonnements, douleurs intestinales, eczéma, difficultés à se concentrer.

RECOIS GRATUITEMENT LE GUIDE COMPLET DE LA NUTRITION SPORTIVE

 

Retrouve dans ce Guide toutes les informations essentielles à connaître sur la nutrition (nutriments, superaliments, IG..) pour atteindre ton objectif de sèche ou de prise de masse !

À CONSOMMER PLUS SOUVENT

Les Poissons Gras

 

Les poissons gras comme la truite, le saumon, la sardine, le maquereau, le hareng et le flétan contiennent beaucoup d’oméga-3. Une fois ingérés, ces acides-gras se transforment en plusieurs composés aux effets anti- inflammatoires. Pour une prise plus facile, pensez à faire des cures de compléments alimentaires – Oméga-3.

 

Les Épices

Plusieurs épices ont des propriétés anti-inflammatoires ! Comme par exemple le curcuma, ingrédient principal de beaucoup de compléments alimentaires anti-inflammatoires, mais aussi le gingembre, le poivre de cayenne qui sont des épices qui peuvent vous aider à réduire l’inflammation.

 

Les Céréales Complètes

Les céréales complètes sont une excellente source de fibres alimentaires ! Riches en fibres, ils peuvent réduire l’inflammation et également aider à maintenir un bon transit intestinal. Par exemple, on peut citer le riz brun, le quinoa, l’avoine …

Les tests des intolérances alimentaires

Pourquoi en faire ?

Les phénomènes d’intolérances alimentaires sont des réactions inappropriées vis à vis de fragments alimentaires suite à une rupture d’équilibre.

Une réaction immunitaire et inflammatoire va avoir lieu vis à vis des fragments alimentaires qui ne sont plus « tolérés ».

Les réactions inflammatoires/immunitaires sont plus ou moins importantes et les manifestations cliniques sont parfois faibles, non symptomatiques (surtout au début des troubles) et il faut parfois une longue période (parfois plusieurs années !) avant une symptomatologie clinique franche.

Lactobacillus Gasseri
Bactérie lactique
19.90 €
Voir le produit