Les Avantages Et Les Risques De Suivre Un Régime Paléo

Le régime paléolithique ou régime de l’homme des cavernes est un régime alimentaire copié sur les habitudes alimentaires des ancêtres Homo habilis de l’âge paléolithique qui a débuté il y a presque 2,5 millions d’années.

Ce régime paléo semble nouveau pour certains, par contre il a été remis au goût du jour depuis des dizaines d’années. Aux alentours des années 70, le gastro-entérologue américain Walter Voegtlin a lancé l’idée comme quoi il est possible d’apprendre les habitudes des ancêtres paléolithiques de comment manger sainement à l’époque du temps moderne.  Focus sur le sujet.

Comment était le mode de vie des hommes des cavernes ?

Le professeur adjoint à l’Ecole des Arts et des Sciences de l’Université Bastyr Neal Malik a raconté que les hommes des cavernes mangeaient tout et n’importe quoi et aussi n’importe quand. Ils ne faisaient pas intentionnellement des régimes mais ils mangeaient juste à leurs besoins afin de survivre. D’ailleurs, certains scientifiques ont supposé que les premiers humains mangeaient le même régime que les porcs. 

 

Le professeur Neal Malik a aussi souligné que les premiers humains n’habitaient pas dans les mêmes endroits mais se dispersaient autour du globe. Ce qui fait qu’ils n’ont pas mangé les mêmes aliments. Chacun a donc eu son propre régime comme d’autres mangeaient des haricots et d’autres des céréales. 

 

Il a été affirmé par le docteur Loren Cordain, mentor du mouvement Paleo Diet moderne que le régime paléolithique peut aider à diminuer les taux de maladies cardiaques, le cancer, le diabète et encore d’autres, étant donné que les premiers humains ne souffraient pas de ces derniers. 

 

Mais cette affirmation ne peut pas être totalement vraie du fait que les ancêtres vivaient en moyenne jusqu’à l’âge de 28 ans, alors que ces maladies ne se manifestent qu’à certains âges voire pendant la vieillesse. Sans oublier aussi que les ancêtres étaient beaucoup plus actifs, contrairement aux gens modernes qui sont sédentaires.  

 

RECOIS GRATUITEMENT LE GUIDE COMPLET DE LA NUTRITION SPORTIVE

 

Retrouve dans ce Guide toutes les informations essentielles à connaître sur la nutrition (nutriments, superaliments, IG..) pour atteindre ton objectif de sèche ou de prise de masse !

Qu’est-ce que les hommes des cavernes ont mangé ? 

Après une analyse de la plaque dentaire des hommes du paléolithique, faite lors d’une étude scientifique majeure, il a été confirmé qu’ils mangeaient des céréales, des tubercules et des fruits sucrés. Une autre étude a été faite et a publié en 2017 que leurs aliments étaient différents selon les continents. 

 

Afrique : Etant donné que ce continent est grand, il y avait une variation d’aliment selon la régionale à cette époque, a déclaré le paléo biologiste Amanda Henry. Mais les ignames sauvages, les melons et les baies ont été consommés dans presque toute la région. De ce fait, les sportifs qui font des pratiques intensives et qui suivent un régime paléo devraient donc en particulier manger des ignames en raison de la présence d’une quantité abondante de glucide dans ces derniers, vu qu’ils en ont besoin pour leurs performances. 

 

Moyen-Orient : ils étaient adeptes du blé sauvage, de l’orge et de l’avoine sauvage surtout du côté de la zone d’Israël. Leurs régimes étaient tous riche en teneur de glucides affirme Peter Ungar dans le livre « Evolution Bite : une histoire de dents, de régime et d’origines humaines. » 

 

Amérique du Sud : leurs régimes étaient à base des aliments sucrés. Ils mangeaient les tiges de palmiers et ses fruits comme mets préférés.  

 

Amérique du Nord : la plupart de leurs aliments n’existe plus dans l’époque du temps moderne comme les tournesols comestibles, les graines riches en huiles à base d’une variation de longues courges et un cousin de l’orge. Ils les mangeaient avec les viandes chassées y compris la chair humaine. 

 

Europe : leurs régimes alimentaires reflètent le régime paléolithique le plus traditionnel avec une petite quantité de céréale. Ils mangeaient également des champignons, des pignons de pin, des écorces d’arbres, des mousses et des graminées sauvages. 

 

Asie : les Asiatiques à l’époque mangeaient régulièrement du millet et des ignames. Ils régalaient aussi avec des glands, des haricots, et un peu d’herbes sauvages. 

Quels sont les intérêts du régime paléo ?

Le régime paléo consiste à ne plus manger tous ce qui est sucreries et aliments transformés. 

 

Ce régime consiste donc à manger beaucoup de fruits et de légumes et aussi des graisses saines. Cela favorise la diminution de la pression artérielle et aide à mieux équilibrer la glycémie.  

Une étude sur 29 individus atteints d’une maladie cardiaque ischémique faite à l’Université de Lund a constaté qu’un régime paléo améliore plus la tolérance au glucose qu’un régime méditerranéen. 

 

Manger comme des chasseurs-cueilleurs pouvait éventuellement lutter contre les maladies cardio-vasculaires d’après l’étude réalisée par l’Institut Karolinska.  

Huile vierge de noix Biologique
Laboratoire Eric Favre Santé
19.90 €
L’HUILE VIERGE DE NOIX BIOLOGIQUE est issue de la plus pure des terres agricoles des Alpes. Une huile vierge biologique à la robe jaune dorée, et au parfum délicat offrant un goût subtil exceptionnellement fruité, dévoilant toute la finesse de la noix. Riche en OMEGAS 3,...
Voir le produit

Quels sont les risques ? 

Comme avec beaucoup d’autres régimes, les personnes qui suivent le régime paléo risquent d’avoir une alimentation déséquilibrée, du fait qu’avec le régime paléo, il faut manger des grandes quantités de viande. Cela implique une grande consommation de graisses saturées et de cholestérol. Cela n’est pas si mauvais pour la santé sauf si la quantité de glucides dans les aliments est élevée.  

 

À savoir également que la composition en acides de la viande des animaux d’aujourd’hui n’est plus la même que celle d’il y a 100 000 ans, d’après le dire de Neal Malik. Il a déclaré qu’à l’époque des ancêtres, la composition en acides gras des animaux errants était composée d’une quantité abondante d’oméga-3 qui est bonne pour la santé. Tandis que les animaux d’aujourd’hui ont une tendance à contenir de plus grandes quantités en oméga-6. 

 

Les personnes qui suivent le régime paléo aussi ont une carence en fibres, en vitamines et en minéraux car ils proviennent d’un régime alimentaire à base de bonnes graines et de produits laitiers. Certains éléments nutritifs risquent également d’être insuffisants comme le fer, le calcium, le zinc, l’acide folique, la thiamine, la riboflavine, la niacine, la vitamine B12 et du phosphore. 

pour conclure

En résumé, le régime paléo n’est pas un bon régime à suivre étant donné qu’il n’est pas riche en substances indispensables pour le corps et peut compromettre ainsi la santé. Il a été donc classé étant l’un des cinq pires régimes célèbres à éviter d’après le classement de l’Association des diététiciens au Royaume-Uni en 2015. Il est également difficile à suivre du fait des erreurs à ne pas commettre.