Les Traumatismes Liés à La Pratique Du Sport

L’alimentation et la pratique du sport constituent des moyens pour avoir une bonne santé. Ce concept est bien connu et mis en application par de nombreuses personnes comme les athlètes. Toutefois, le sport peut devenir source de nuisances pour l’organisme lorsque certaines règles de base ne sont pas respectées. Les sportifs peuvent ainsi être sujets à des cas de pathologies et des traumatismes. Pour élucider cette question des malaises liés à la pratique du sport, voici un guide détaillé qui aborde le sujet.  

Traumatismes dans le sport : les constats fréquents

Il existe certaines activités sportives qui peuvent entraîner des traumatismes, des lésions, etc. Généralement, ces maux surviennent au niveau du genou ou dans la région lombaire. Le football, le ski et le rugby font partie de ces sports qui présentent ce risque pour leurs pratiquants.

Les accidents musculaires liés au sport apparaissent principalement au niveau des membres inférieurs et ceux supérieurs. Ils se constatent généralement chez des jeunes de la tranche de 20 à 30 ans.

A noter que le sport, est tout de même bon pour la santé, il procure de nombreux bienfaits et peut aider à lutter certaines pathologies (type ostéoporose)

Les traumatismes liés aux membres inférieurs

Plusieurs facteurs peuvent justifier les pathologies observées au niveau des membres inférieurs du corps humain chez les pratiquants de musculation. Vous avez par exemple les contractures, les entorses et les claquages tendinopathies au niveau des mollets ou de la cheville. Ces maux sont généralement entrainés par des exercices d’extension ou de flexion du genou ou le travail des mollets.

Les ménisques ainsi que les syndromes rotuliens peuvent survenir au niveau du genou à la suite des travaux de squats, à la machine à ischio-jambiers et de step squats. Des pathologies comme les tendinopathies peuvent également subvenir au niveau de la hanche. Une forte intensité de travail des adducteurs et des squats sont généralement l’une des premières causes.

 

RECOIS GRATUITEMENT TON GUIDE COMPLET DE LA MUSCULATION

 

Il contient toutes les informations pour atteindre ton objectif (anatomie, exercices, méthodes d’intensifications d’entraînements, métabolisme,..) de prise de masse et sèche !

Les traumatismes liés aux membres supérieurs

La pratique du sport doit s’accompagner de certaines mesures pour le bien-être, mais aussi pour éviter certains traumatismes fréquents. C’est le cas par exemple des pathologies qui peuvent survenir au niveau des membres supérieurs. Des exercices de musculation avec elastiques par exemple peuvent entrainer des fractures au niveau des poignets.

En dehors de la hanche, les coudes sont aussi à surveiller lors de vos différents entrainements. Les épicondylites, les épitrochléites  ou les ostéochondromatoses constituent des manifestations constatées. Ses pathologies apparaissent à la suite des exercices de pectoraux, des erreurs de débutants lors des travaux de traction à barre fixe et de travail à la poulie.

Selon la partie du corps à travailler, il existe l’exercice adéquat. Il faut tout de même veiller au respect des normes et différentes recommandations. Les activités de rowing, développés couchés, et d’élévations bien connues peuvent présenter de risques de traumatismes aux épaules en cas d’erreurs dans l’exécution. Les pathologies les plus souvent notées sont les cas d’omarthose, les lésions de la coiffe des rotateurs ou l’arthropathie micro traumatique. On peut aussi constater le syndrome du bourrelet glénoïdien.

Les traumatismes liés à la colonne vertébrale

Il est important de disposer des informations pertinentes avant toute pratique du sport surtout de la musculation. Les différents exercices peuvent créer des traumatismes sur différentes parties du corps. Ainsi, il est tout aussi possible de constater des effets au niveau de la colonne vertébrale. Les lombaires, les thorax, les dorsaux peuvent présenter des risques pour certaines zones du corps. Après des activités de squats, de banc à lombaires, de rameur ou encore après avoir travaillé les abdominaux, le sportif peut souffrir de lésions du rachis.

La cage thoracique peut aussi subir des contractions suite à des activités de traction ou de travail des dorsaux. Après des rotations du tronc ou le travail en rotation des abdominaux, des lésions du rachis ou une hernie discale peuvent survenir au dos. L’aérobic par exemple peut entrainer des douleurs du rachis si le sportif perd le contrôle du mouvement de son cou lors de son exercice.

Ceflaxyne <Sup>®</Sup>, calme et apaise les zones sensibles
Laboratoire Eric Favre Santé
16.90 €
CEFLAXYNE® du Laboratoire Eric Favre® est une association exclusive d'extraits de plantes hautement dosée (plus de 2830mg par prise) permettant une action complète : - La grande camomille relaxe la tête. - Le gingembre contribue à maintenir une bonne santé du...
Voir le produit

Comment prévenir les risques de blessures liées au sport ?

Des solutions peuvent s’avérer utiles pour éviter les différents traumatismes liés au sport. Tout d’abord, il est conseillé de consulter un médecin avant le début d’un programme sportif. Il faut ensuite opter pour des étirements avant et après l’effort physique proprement dit. Toujours avant de commencer une activité sportive, il est également nécessaire de s’échauffer.

D’un autre côté, il faut veiller à bien exécuter les mouvements et les gestes techniques requis pour chaque exercice. Le sportif doit aussi respecter le timing de repos qui sépare les exercices. Ce qui implique qu’il ne faut pas faire de surentraînement. Ainsi il est possible d’éviter les fractures de fatigue. Les exercices doivent être adaptés à l’activité physique de l’athlète. 

Le sportif doit également se sentir bien, non submergé par les émotions telles que le stress. Le stress peut provoquer une mauvaise concentration lors des séances, mais aussi affaiblir le corps au niveau de la résistance physique, augmentant ainsi le risque de blessures.

Pour finir, le sportif doit bien s’hydrater et avoir une alimentation équilibrée pour effectuer son activité sportive dans les meilleures conditions. De plus, il faut choisir une tenue adaptée à la discipline sportive. Il s’agit de porter les chaussures adaptées, les gants, protège-dents, les casques….

Les moyens de guérison après un traumatisme lié au sport

Lorsque le sportif est atteint d’un traumatisme lié à son activité, certaines mesures peuvent être mises en place pour éviter que son état s’empire. Par exemple, il est envisageable de :

  • S’offrir des moments de repos afin d’être remis sur pied.
  • Prendre des antidouleurs, des anti-inflammatoires ou des décontractants. Il est préférable que ces cures soient administrées par un médecin.
  • En cas de blessures ou de douleurs, immobiliser les parties du corps concernées par bandage, plâtre, genouillère, ou strapping.
  • Opter pour des méthodes de guérison thermales.
  • Consulter un kinésithérapeute ou un médecin pour pratiquer des manipulations articulaires.
  • Suivre un traitement de mésothérapie. Les injections doivent être effectuées en faibles quantités pour éviter les cas d’overdose. Se faire accompagner d’un médecin est vivement conseillé.
  • Recourir à des séances de massage pour réchauffer les articulations et les rendre opérationnelles à nouveau.
  • Se faire traiter grâce à la cryothérapie ou la thérapie de lutte contre les douleurs grâce aux températures basses.