Donner Du Tonus Aux Cuisses : Les Fentes A La Poulie Basse

Tous les exercices faits en rapport avec les cuisses sont généralement indissociables à la hanche, les genoux et les quadriceps. Bref, toute la partie inférieure du corps. Afin de permettre de trouver les exercices adaptés à cette partie du corps, il est important de savoir en détail son anatomie.

Connaître l’anatomie pour mieux comprendre ses fonctionnements

A commencer par le rôle de chaque partie de ce membre inférieur. La hanche par exemple, son principal rôle est de maintenir en place le bassin et les jambes. Elle offre une souplesse et une mobilité à la partie inférieure du corps notamment la flexion-extension, d’abduction-adduction et la rotation interne-externe.

 

La flexion-extension permet une forte mobilité car la partie flexible relie la cuisse et la jambe. Le genou, lui, est l’articulation intermédiaire de ces deux parties. Le genou est moins stable que la hanche, son rôle est plutôt dans le système ligamentaire et musculaire.

Le quadriceps comme l’indique son nom représente quatre faisceaux qui se terminent par un seul tendon. Anatomiquement parlant, le quadriceps est composé de quatre chefs pour un tendon commun. Le muscle droit fémoral en fait partie. Partant du haut, il se dirige vers le bas. Il a pour rôle de faire la flexion de cuisse sous le bassin. Ce droit fémoral est caractérisé par son pouvoir de permettre l’extension de genou et la flexion de la hanche.

 

Il y a ce qu’on appelle aussi trois vastes composés du vaste intermédiaire, du vaste latéral et le vaste médial. Ces trois vastes contribuent énormément à la composition de la jambe. Le vaste intermédiaire intervient dans le corps du fémur et il est couvert par deux chefs. Le vaste latéral dans la partie externe contribue à la partie externe de la cuisse. Le dernier, le vaste médial est sur la face interne de la cuisse.

 

Ce n’est pas encore terminé, il y a également ce qu’on appelle « ischio-jambier », qui se situe à l’arrière de la cuisse, constitué de trois muscles longs allant de l’arrière de d’ischium à l’os coxal pour s’arrêter à l’os de la jambe. Trois muscles franchissent la hanche et le genou, ils sont appelés : polyarticulaires. Les trois muscles partent du haut de la cuisse pour se terminer sur le tibia. Deux articulations sont combinées par cette action : le genou et la hanche.

X Pump - ALL IN ONE Pro Series
Eric Favre Nutrition Expert
49.90 €
Après des années de recherche et de développement, la marque ERIC FAVRE® vous propose une formule exceptionnelle pour son premier produit ALL-IN-ONE dédié au développement musculaire. Une sélection d’actifs minutieusement choisie et dosée...
Voir le produit

Les zones cibles de la hanche

On regroupe généralement les muscles de la hanche en deux catégories, les muscles de la cuisse et ceux de la jambe. Dans la cuisse, on a les fessiers, les adducteurs, les quadriceps et les ischio-jambiers. Dans la jambe, on a les muscles du mollet et encore d’autres muscles qui forment la jambe. En entrant dans le détail des adducteurs, on peut distinguer sur la face interne des cuisses du petit, moyen et grand adducteur, pectiné, droit interne. Tous ces muscles sont encore plus détaillés avec chacun leur rôle dans le membre inférieur. Le grand adducteur par exemple, un muscle composé de deux faisceaux, le faisceau moyen qui s’enroule à la branche ischio-pubienne au fémur. Et d’un autre, le faisceau vertical qui part en arrière du faisceau moyen et descend jusqu’au-dessus de l’épicondyle médial du fémur.

 

RECOIS GRATUITEMENT TON GUIDE COMPLET DE LA MUSCULATION

 

Il contient toutes les informations pour atteindre ton objectif (anatomie, exercices, méthodes d’intensifications d’entraînements, métabolisme,..) de prise de masse et sèche !

Les muscles du genou

Le genou est une articulation qui relie le fémur (l’os qui supporte la cuisse) et le tibia (l’os qui supporte la jambe). L’extrémité inférieure du genou c’est-à-dire le fémur, on a ce qu’on appelle des condyles et deux protubérances. Ces condyles sont articulés en regard sur les deux plateaux de l’extrémité du tibia. Lors du pliage du genou, les condyles roulent et glissent en même temps sur les plateaux du tibia. Les mouvements de flexion et d’extension sont réussis grâce à ses ligaments.

Les meilleurs exercices pour la cuisse : les fentes à la poulie basse

Afin de bien s’exercer, il est bien important de suivre étape par étape les exercices proposés ci-dessous :

1-    Il faut commencer par se placer face à la poulie. Placer un pied devant, jambe tendue, mettre un peu d’espace par rapport à l’autre jambe afin de permettre une flexion du genou. La barre ou la corde entre les mains. Les bras tendus et surtout, il faut gainer sur la ceinture abdominale. La poitrine bien droite et verticale.

2-    Il faut s’assurer que le genou ne dépasse pas la pointe du pied, c’est important surtout au moment de la flexion. Commencez l’exercice quand vous êtes bien en place. Inspirez pour la descente tout en exécutant une flexion au genou.

3-    Et revenez à la position de départ c’est-à-dire, les jambes tendues. Attention, lors de cet exercice, il faut bien maintenir le dos bien droit et surtout toujours à la verticale.

Avec ce type d’exercice, tous les muscles du membre inférieur sont bien sollicités notamment : les quadriceps, les ischio-jambiers, les grands et moyens fessiers, le muscle sacro-lombaire et les adducteurs.

Consignes et conseils du coach :

Quand on va se mettre à pratiquer cet exercice, il faut toujours penser à avoir une poussée avec le pied du devant vers l’arrière, cela permet une bonne contraction des muscles. Il ne faut pas s’exécuter verticalement sinon on risque de ne pas optimiser au maximum les contractions du fessier.

Quant à la position du dos, c’est aussi important de le maintenir bien droit. Le dos ne doit jamais être penché ni en avant ni en arrière. Il doit rester bien droit et vertical.

Et pour un meilleur résultat, le gainage doit toujours être activé.

Les fentes à la poulie basse permettent d’entretenir fermement tous les muscles de la partie inférieure du corps c’est-à-dire de la hanche aux pieds. Cet exercice à la poulie basse en particulier, touche tous les muscles de ce membre inférieur. Sa pratique est donc indispensable et vivement conseillée. Pour sculpter un corps d’athlète, optez pour quelques exercices à la poulie basse. Tous les muscles de la cuisse seront touchés par cet exercice sans problème. Un exercice simple mais qui garantit des meilleurs résultats à ses exécuteurs.